Actualités

Vaccination obligatoire: Anglade somme Legault «d’aller plus loin»

Vaccination obligatoire Dominique Anglade
Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec. Photo: Archives

Redoutant les effets d’un potentiel reconfinement, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade a, dans une publication Facebook, sommé le premier ministre, François Legault d’imposer la vaccination obligatoire de tous les employés gouvernementaux, des réseaux de la santé et services sociaux, de l’éducation, des services de garde en installation, de l’Assemblée nationale et des personnes fréquentant les campus collégiaux et universitaires.

Les personnes ayant des raisons médicales devraient être exemptées de cette mesure, précise Mme Anglade dans la publication mise en ligne vers 13h30, dimanche.

«La majorité des Québécois sont vaccinés et fatigués de la pandémie et ne veulent pas revivre les effets d’un reconfinement, ni reperdre leurs libertés après tant de sacrifices. Malheureusement, la situation est inquiétante. Pour une cinquième semaine consécutive, les cas sont en hausse, cette fois de 46%. Les hospitalisations anticipées, elles, sont en hausse de 69%», soutient Mme Anglade.

Vaccination obligatoire en santé

Mardi dernier, M. Legault annonçait que la vaccination serait bientôt obligatoire pour les travailleurs de la santé du Québec. Les employés en contact plus de 15 minutes consécutives avec les patients seront visés. Tous les corps de métiers seront inclus, passant des ambulanciers aux médecins jusqu’aux préposés en CHLSD.

Cette vaccination obligatoire fera l’objet d’une commission parlementaire, cette semaine. À l’issue de cette commission, il sera déterminé ce qui adviendra des employés récalcitrants, qui feront l’objet de «mesures administratives».

Reste à voir s’ils seront «suspendus avec ou sans salaire», mais M. Legault a déjà annoncé «qu’ils ne pourraient pas travailler». Le premier ministre québécois a également mentionné que la vaccination obligatoire pourrait être étendue aux professeurs.

Le cabinet de M. Legault a par ailleurs réagi, dimanche après-midi, à la publication de Mme Anglade, rappelant que la vaccination obligatoire sera débattue en commission parlementaire cette semaine.

«La santé publique nous recommande déjà de rendre la vaccination obligatoire pour les travailleurs de la santé qui sont en contact pendant au moins 15 minutes avec des patients. Comme depuis le début de la pandémie, on se fie à la science et aux experts On n’insistera jamais assez: allez chercher vos deux doses ! Le variant Delta est contagieux et dangereux», peut-on lire dans une déclaration envoyée à Métro.

De son côté, Mme Anglade mentionne que pour minimiser les effets de la quatrième vague de COVID-19, «l’heure est à plus de fermeté et de prévisibilité».

«Nous ne pouvons plus prendre des demi-mesures, ni changer les plans chaque semaine. Prise individuellement, la vaccination adéquate du plus grand nombre est le facteur principal qui nous sortira de cette crise. De l’ensemble des Québécois, seulement 65,8% ont reçu leurs deux doses. Face à l’évolution des cas, […] nous devons aller encore plus loin. L’État […] a un devoir d’exemplarité, afin que l’ensemble de la population emboîte le pas», souligne-t-elle.

Rappelons que les travailleurs de la santé devront avoir reçu une première dose avant le 1er septembre, puis une deuxième d’ici le 1er octobre.

Articles récents du même sujet