Actualités

Coderre, Afghanistan: résumé du 25 août de la campagne fédérale

Campagne électorale fédérale 2021
Le scrutin dans le cadre de la campagne élctorale fédérale 2021 se tiendra le 20 septembre. Photo: 123RF

Après Valérie Plante, hier, c’est au tour de Denis Coderre, aujourd’hui, de présenter ses demandes aux partis fédéraux. Tandis qu’une ministre fédérale crée une controverse en qualifiant les talibans de «nos frères», le Parti conservateur s’engage en matière de santé mentale et le Bloc québécois demande d’augmenter conséquemment l’assurance-emploi pour les personnes gravement malades.

Afghanistan

La ministre des Femmes et de l’Égalité des genres du gouvernement Trudeau, Mme Maryam Monsef, a créé la controverse en qualifiant les talibans de «frères», lors d’un point de presse sur la situation afghane.

«Je veux parler à nos frères, les talibans. Nous vous demandons d’assurer l’évacuation sécuritaire de tous ceux qui veulent quitter l’Afghanistan», a-t-elle lu lors d’une déclaration au sujet de l’évacuation de personnes sur le sol afghan.

La ministre, elle-même, d’origine afghane s’est défendue de tout soutien aux Talibans expliquant avoir utilisé une référence culturelle via le mot «frères». Elle a réitéré que le groupe des Talibans est toujours considéré comme terroriste au Canada.

Denis Coderre

Dans l’optique de «travailler d’égal à égal avec le gouvernement fédéral», le chef d’Ensemble Montréal demande au prochain gouvernement fédéral d’accorder à la métropole un demi-point de la taxe sur les produits et services (TPS). D’après M. Coderre, le financement de la métropole doit être revu et correspondre à sa vitalité économique.

Comme Valérie Plante la veille, Denis Coderre invite le gouvernement à agir «à la source du problème» concernant la lutte au trafic d’armes à feu, et notamment à la frontière américaine.

Sa liste au fédéral comprend d’autres demandes en environnement, en habitation et en sécurité.

Assurance-emploi

Le Bloc québécois présente sa vision en matière d’assurance-emploi à destination des malades: «50 semaines d’assurance-emploi pour les malades: rien de moins.»

Le Bloc veut faire passer les prestations de maladie de l’assurance-emploi de 15 à 50 semaines pour les personnes gravement malades.

«Dans le projet de loi C-30, la Chambre des communes a voté pour faire passer ces prestations à 26 semaines, mais Justin Trudeau a déclenché des élections avant l’entrée en vigueur de cette mesure.»

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois

Santé Mentale

Le Parti conservateur veut investir dans les soins de santé mentale les décrivant comme priorités sanitaires. Le plan «Agir pour la santé mentale» prévoit une augmentation des transferts en santé de 6% par an à l’attention des provinces. «Un million de Canadiens supplémentaires recevraient ainsi des soins de santé mentale chaque année, réduisant du même coup les listes d’attentes pour recevoir des soins», soutiennent les conservateurs.

Erin O’Toole entend ajouter 60 milliards de dollars pour des soins de santé au cours des 10 prochaines années.

Pour encourager les employeurs à ajouter une protection pour des soins de santé mentale à leurs régimes d’avantages sociaux, un crédit d’impôt de 25% sera offert aux employeurs sur les coûts d’une protection au cours des trois premières années.

Fiscalité

Le Parti libéral de Justin Trudeau augmentera la taxation des banques et des compagnies d’assurance rentables. Il compte élever le taux d’imposition de ces sociétés de 3 points pour les bénéfices dépassant le milliard de dollars.

Un «dividende de la relance» sera aussi mis en place. «Ce dividende s’étendra sur quatre ans, et sa répartition entre les institutions concernées sera mise au point en consultation au cours des mois à venir.»

D’après les libéraux, ces mesures généreront au moins 2,5 milliards de dollars par an au cours des quatre prochaines années, à compter de 2022-23.

Articles récents du même sujet