Actualités

Plus de 9000 cyclistes au Tour de l’Île

Le Tour de l'Île
Le Tour de l'Île rassemble cette année plus de 9000 cyclistes. Photo: Pascal Gaxet/Métro

Pousser les automobilistes sur le côté et faire de la place aux vélos, c’est le concept du Tour de l’Île qui en est à sa 36e édition. Plus de 9000 cyclistes se sont inscrits au parcours de 33 km du dimanche malgré la météo humide.

Presque 10 000 cyclistes ont répondu à l’appel de l’organisateur du Tour de l’Île, Vélo Québec, et ce, malgré une météo humide et une édition précédente annulée. «Ce n’est pas quelques millimètres de pluie qui vont nous décourager», explique Jean-François Rheault, président de Vélo Québec.

Le départ a été lancé en présence de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, du ministre canadien du patrimoine, Steven Guilbeault, de la ministre du tourisme, Caroline Proulx, la ministre responsable de là région, Chantal Rouleau, du porte-parole de l’événement, Émile Bilodeau, du président de Vélo Québec, Jean-François Rheault et du Vice-Président Développement et Partenariats, Ouest du Québec, Mouvement Desjardins, Michel Cantin.

En guise de symbolique, les participants arborent les dossards de l’événement de l’an dernier annulé.

«Pour le retour de l’événement, on a travaillé sur un nouveau scénario qui permet le respect du contexte sanitaire. Il est important de célébrer ce mode de transport.»

Jean-François Rheault, président de Vélo Québec

Pas de départ unique, mais plusieurs point d’entrée sur le parcours avec huit lignes de départ et d’arrivée, ce qui permet de disperser les cyclistes sur tout le parcours et fluidifier la circulation.

Le vélo, une vitrine de Montréal

La Ville de Montréal se dit très heureuse de recevoir la 36e édition.

«J’ai vu plein d’images joyeuses et pleins de sourires avec le Tour la nuit [vendredi soir]. On souhaite une belle journée aux participants, c’est une belle façon de découvrir et de mettre en valeur la ville»

Valérie Plante, mairesse de Montréal

La mairesse ajoute que les demandes de beaucoup de familles pour faire du vélo, c’est la sécurité. «Cela passe par ce genre d’événement.»

Le porte-parole du festival Go vélo, Émile Bilodeau.

Le Québec et le vélo

Sur place, le ministre du patrimoine canadien, Steven Guilbeault, confirme que le Québec est une province qui fait la part belle aux cyclistes.

«Le Québec influence la pratique du vélo avec le déploiement de piste ou de tels événements qui deviennent des institutions québécoises. Certains de mes collègues me disent que ce qui est fait au Québec est extraordinaire.»

Steven Guilbeault, ministre du patrimoine canadien

Celui-ci se dit adepte inconditionnel du vélo depuis toujours. «Il y a 30 ans, c’était la croix et la bannière pour que le vélo ait sa place. Aujourd’hui, les choses ont changé, la cohabitation est meilleure».

Articles récents du même sujet