Actualités

Steven Guilbeault ciblé par les conservateurs pour des impôts arriérés

Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault Photo: Josie Desmarais - Journal Métro

Le Parti conservateur accuse le candidat libéral dans Laurier–Sainte-Marie, Steven Guilbeault, de manquer à ses devoirs fiscaux à cause d’arriérés auprès de Revenu Québec. Les conservateurs enjoignent «le candidat de Justin Trudeau de dire combien il doit». Steven Guilbeault réfute fermement l’accusation la jugeant infondée et diffamatoire.

Le député conservateur Pierre Paul-Hus, candidat dans la circonscription Charlesbourg—Haute-Saint-Charles, met sur la table des documents de la Commission aux conflits d’intérêts. On y voit une dette publique concernant M. Guilbeault, candidat à sa réélection dans la circonscription de Laurier—Sainte-Marie.

Selon la Loi sur les conflits d’intérêt, le ministre sortant est tenu de déclarer toute dette publique dépassant 10 000$, ce qui a été fait lors de sa prise de fonction.

«Mon entente de paiements différés avec Revenu Québec – qui est prévue dans nos lois fiscales et disponible à tous – découle d’une séparation dans le passé et a dûment été déclarée au Commissaire à l’éthique et aux conflits d’intérêts dès que j’ai été élu.»

Réaction de Steven Guilbeault

Le 21 avril 2020, M. Guilbeault a déclaré, comme le prévoit la Loi sur les conflits d’intérêt, avoir des dettes supérieures à 10 000$ en lien avec une hypothèque auprès de l’institution financière Desjardins, mais aussi des arriérés auprès de Revenu Québec. C’est cette dernière donnée que le Parti conservateur aimerait éclaircir.

«Le candidat de Justin Trudeau doit faire preuve d’honnêteté et dire aux Canadiens combien il doit en impôts. Il doit également payer sa juste part, comme toutes les autres familles canadiennes.»

Communiqué du Parti conservateur

M. Guilbeault désapprouve l’attaque sans fondement du Parti conservateur à son encontre.

«Comme beaucoup de Canadiens, j’ai déjà connu des difficultés financières par le passé et je ne m’étonne pas du manque de sensibilité du Parti conservateur à ce sujet. En fait, c’est plutôt le contraire qui m’aurait étonné. Je comprends aussi que je suis une cible de choix pour le Parti conservateur, car ils n’aiment pas se faire rappeler leurs positions rétrogrades au sujet de l’urgence climatique. Cette attaque sans fondement ne m’empêchera de continuer à me battre pour que nous puissions léguer une planète plus propre à nos enfants.»

Réaction de Steven Guilbeault

Un candidat conservateur se retire

Parallèlement, le candidat conservateur dans Dartmouth—Cole Harbour en Nouvelle-Écosse, Troy Myers, a dû retirer sa candidature sous la demande du parti, car il fait l’objet d’allégations d’inconduite sexuelle.

«Nous traitons les allégations d’inconduite sexuelle avec le sérieux qu’elles méritent, le Parti conservateur a demandé à M. Myers de retirer sa candidature, et il a accepté», a expliqué le parti par voie de communiqué.

Articles récents du même sujet