Actualités

L’annulation forcée d’un événement libéral suscite l’indignation: résumé du 28 août de la campagne électorale

Élections fédérales 2021
Les élections fédérales se tiendront le 20 septembre. Photo: Josie Desmarais/Métro Média

Les chefs du Parti conservateur du Canada (PCC), du Nouveau parti démocratique (NPD) et du Bloc québécois (BQ) ont dénoncé, samedi, lors du 14e jour de campagne électorale fédérale, l’annulation forcée d’un événement libéral, qui devait avoir lieu vendredi à Bolton, en Ontario. De nombreux manifestants en colère contre les mesures sanitaires, dont la vaccination obligatoire, avait alors empêché Justin Trudeau de prononcer un discours. 

Sur son compte Twitter, le PCC a dénoncé, «l’utilisation d’un langage obscène et extrême par certaines personnes qui manifestent contre les événements de M. Trudeau».

«De nombreuses familles, dont certaines avec de jeunes enfants, assistent à des événements comme ceux-ci», peut-on également lire sur la publication mise en ligne en soirée, vendredi.

De passage à l’Université Laurentienne, à Sudbury, en Ontario, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a lui aussi, décrié les événements s’étant produits, à Bolton, la veille.

«Ce n’est pas acceptable d’avoir un évènement annulé à cause du danger pour les bénévoles et le gens de l’équipe», soutient-il.

M. Singh a par ailleurs présenté trois mesures visant à venir en aide aux étudiants. Il a promis, pour chaque étudiant, d’annuler jusqu’à 20 000$ de dettes de prêts contractés pour des études, mais aussi de supprimer les intérêts sur les prêts fédéraux en plus de doubler les bourses fédérales aux étudiants.

«Les jeunes ne devraient pas commencer leur vie sous une montagne de dettes. Au lieu d’aider à réduire les coûts, Justin Trudeau laisse les jeunes crouler sous des dettes étudiantes aussi grosses que des hypothèques. Et la pandémie n’a fait qu’empirer les choses», a-t-il précisé.

L’exception culturelle

Le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, qui a plus tôt ce mois-ci, proposé de suspendre la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), a annoncé, samedi, qu’il souhaiterait voir cette mesure d’aide être maintenue pour l’industrie culturelle.

S’il a dénoncé le fait que M. Trudeau n’ait pu s’exprimer en raison de la présence de manifestants, vendredi soir, M. Blanchet a suggéré qu’il n’est «pas étonnant» de voir que la vaccination obligatoire apparaisse comme enjeu dans la présente campagne électorale.

«Justin Trudeau a lui-même décidé que le thème de début de campagne allait être une annonce farfelue avec sa volonté de forcer la vaccination pour tous les travailleurs de l’État fédéral», a-t-il indiqué.

De son côté, le Parti vert du Canada (PVC) s’inquiète de l’annulation récente des programmes de vote sur les campus.

La porte-parole du Parti vert en matière de jeunesse Kayne Alleyne-Adams, s’inquiète que cela pourrait nuire à la participation étudiante lors de l’actuelle campagne électorale.

«Maintenant, plus que jamais, notre processus démocratique doit favoriser la voix de la communauté étudiante ; au lieu de cela, nous voyons le processus de vote devenir de plus en plus difficile avec l’annulation des programmes de vote sur les campus d’Élections Canada», a-t-elle déclaré par voie de communiqué.

Trudeau en congé

Le chef libéral, Justin Trudeau prenait congé de la campagne électorale, samedi. Dans un communiqué de presse publié en milieu de journée, on apprend toutefois qu’un éventuel gouvernement libéral s’engagerait à éliminer la pollution plastique d’ici 2030.

En améliorant la gestion du plastique grâce au recyclage et à la réutilisation, les Libéraux affirment qu’il serait notamment possible de créer jusqu’à 42 000 emplois.

Articles récents du même sujet