Culture
13:50 19 janvier 2021 | mise à jour le: 19 janvier 2021 à 16:05 temps de lecture: 2 minutes

Un travailleur du secteur culturel sur quatre a perdu son emploi en 2020

Un travailleur du secteur culturel sur quatre a perdu son emploi en 2020
Photo: Al Bello/Getty ImagesSpectacle à la Place des Arts en 2019

Conséquence directe de la pandémie, l’emploi dans le secteur culturel au pays ne se porte pas bien. Ils et elles sont en effet 114 400 artistes, techniciens et autres personnels des arts a avoir perdu leur travail en 2020.

Selon une étude de l’Association canadienne des organismes artistiques (CAPACOA), il s’agit d’une baisse de 25,4% par rapport en 2019. Tous les salariés, qu’ils soient à temps plein ou à temps partiel, ainsi que les travailleurs occasionnels et autonomes sont concernés par ces chiffres.

Le secteur culturel est le premier touché par ces pertes, devant l’hôtellerie et la restauration (-22,6% sur un an).

Même si certains ont pu conserver leur emploi, le nombre total d’heures effectivement travaillées a cependant significativement diminué dans le secteur culturel. Toujours d’après les statistiques de la CAPACOA, celui-ci a enregistré une baisse de 36,6%.

La sous-catégorie la plus durement affectée et celle des compagnies d’arts d’interprétation. En 2020, ces travailleurs ont subi une diminution de 60,7%  du nombre total d’heures travaillées en 2020.

Rappelons que depuis la propagation de la COVID-19, l’écosystème culturel a complètement été bouleversé. Au Québec, cinémas, salles de spectacle, musées, etc., avaient dû fermer leurs portes en mars 2020.

Grâce à des normes sanitaires drastiques, ils avaient pu rouvrir l’été passé. Mais cette bouffée d’oxygène aura été de courte durée. En octobre, le gouvernement de François Legault les a à nouveau contraints à cesser d’accueillir du public.

Avenir flou

Avec l’instauration du couvre-feu dans la province pour contrer la deuxième vague, la situation ne semble pas près de s’améliorer pour l’emploi dans le secteur culturel.

Bien que de nombreuses aides financières aient été mises en place, de récentes données de la CAPACOA «suggèrent que de nombreux travailleurs culturels ne cherchent plus de travail dans le secteur ou qu’ils ont trouvé du travail ailleurs dans l’économie».

En novembre, 65% des personnes interrogées pour une différente enquête prévoyaient un retour au travail dans les arts d’ici la première moitié de 2022. En revanche, près du tiers des travailleurs du secteur culturel étaient pessimistes de retrouver leur emploi.

Articles similaires