National

Trudeau promet un 1 G$ pour les passeports vaccinaux des provinces

Justin Trudeau
Justin Trudeau Photo: David Kawai/Collaboration spéciale

En cas de réélection, les libéraux de Justin Trudeau promettent un milliard de dollars afin d’appuyer les provinces qui instaureront un passeport vaccinal. Le gouvernement mise sur cette mesure pour assurer la relance, «finir la lutte contre la COVID-19 et protéger les gains durement obtenus».

«Les Canadiens veulent pouvoir se rendre dans leur boutique préférée, aller au cinéma ou au restaurant, et ce, en toute sécurité. Afin de convaincre les Canadiens qu’ils sont en sécurité quand ils sortent et se déplacent dans leurs communautés, nous aiderons les provinces et les territoires qui exigent une preuve de vaccination pour fréquenter des commerces non-essentiels et des espaces publics», affirme M. Trudeau.

L’objectif de ce soutien: encourager les efforts de vaccination à travers le pays et «aller de l’avant avec la réouverture de nos collectivités et de l’économie.»

Concrètement, l’allocation de ce fonds se fera par habitant, sous la forme d’un soutien financier à la conception et au lancement des certificats de preuve vaccinale. Pour l’instant, les seules provinces qui ont instauré une telle preuve vaccinale sont le Québec et la Colombie-Britannique.

Le gouvernement fait valoir que «les provinces qui, de façon précoce, mettent en place des mesures permettant aux gens d’aller, avec plus de confiance, au restaurant ou d’assister à des concerts pourraient s’en sortir mieux que les provinces qui ne le font pas».

En plus d’un soutien financier aux provinces qui instaureront le passeport vaccinal pour les commerces non-essentiels et les lieux publics, le gouvernement libéral, réélu, s’engage à poursuivre l’achat de vaccins et financer des études sur les effets à long terme de la COVID-19.

Opposition au passeport vaccinal

Au Québec, le passeport vaccinal rentrera en vigueur le 1er septembre. Entretemps, la mesure soulève l’opposition d’une partie de la population. Le chef du Parti conservateur du Québec, Eric Duhaime a critiqué avec vigueur son imposition par le gouvernement Legault.

Mi-aout, il demandait au premier ministre du Québec de présenter des «études scientifiques qui démontrent noir sur blanc que le passeport vaccinal va avoir un impact positif contre la COVID-19». Le député conservateur avait aussi lancé, au début de l’été, une pétition contre l’instauration du passeport vaccinal. Celle-ci a récolté à ce jour plus de 145 000 signatures.

Une commission parlementaire est actuellement en cours pour évaluer la vaccination obligatoire du personnel de la santé. Prenant fin aujourd’hui, elle n’abordera pas la question du passeport vaccinal. Certains groupes ont toutefois demandé l’obligation de vaccination dans d’autres secteurs de travail, ou au contraire ont pris l’occasion de la commission parlementaire pour s’y opposer.

Articles récents du même sujet