Soutenez

Débat des chefs en français: les thèmes sont dévoilés

Débat des chefs
Des journalistes travaillent dans la salle de presse pendant le débat des chefs TVA-LCN. Photo: Josie Desmarais/Métro

On connait désormais les cinq thèmes sur lesquels portera le débat des chefs télévisuel en français de mercredi soir. «Autochtones, identité et culture», «coût de la vie et finances publiques», «environnement», «justice et affaires étrangère» ainsi que «pandémie et santé» seront les grands sujets abordés par les cinq chefs de partis fédéraux invités par le groupe de diffusion des débats.

Pour chacun des thèmes choisi, le débat prévoit les cinq éléments suivants:

  • Une question d’un citoyen ou d’une citoyenne
  • Un débat entre deux chefs
  • Un débat entre trois chefs
  • Une question d’un ou d’une journaliste à chaque chef
  • Un débat ouvert entre les cinq chefs

Le mois dernier, quelque 895 citoyens ont soumis une question qui pourrait être posée à un des cinq chefs de partis qui prendront part à l’exercice. L’événement se tiendra mercredi au Musée canadien de l’histoire, à Gatineau, de 20h à 22h. Le débat sera diffusé sur de multiples plateformes télévisuelles et numériques, dont ICI TÉLÉ, Noovo et CPAC.

Patrice Roy de Radio-Canada se chargera de l’animation avec la participation des journalistes Hélène Buzzetti (Les coops de l’information), Guillaume Bourgault-Côté (L’actualité), Paul Journet (La Presse) et Marie Vastel (Le Devoir).

La journaliste Noémi Mercier (Noovo Info) animera les segments réservés aux questions que les citoyens poseront directement aux chefs de partis.

Les chefs du Bloc québécois, du Parti libéral, du Parti conservateur, du Parti vert ainsi que du Nouveau parti démocratique ont été invités par la Commission des débats des chefs.

Le chef du Parti populaire du Canada (PPC), Maxime Bernier, n’a pas été invité parce qu’il ne satisfaisait pas les critères établis par la Commission des débats des chefs.

Pour recevoir une invitation, il fallait avoir un député élu à la Chambre des communes ou encore avoir reçu 4% des votes à la précédente élection. Un chef de parti pouvait aussi être invité si sa formation avait obtenu au moins 4% des intentions de vote cinq jours après le déclenchement des élections.

Rappelons que les chefs de quatre partis fédéraux se sont déjà affrontés en français dans le cadre du «Face-à-Face» des chefs, jeudi dernier, sur les ondes de TVA.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.