Actualités

Les infirmières non vaccinées verront leur permis suspendu vendredi

infirmières permis
Les infirmières non vaccinées perdront leur permis d'exercice dès le 15 octobre. Photo: Archives iStock

Les infirmières non adéquatement vaccinées verront leur permis d’exercice suspendu dès vendredi, a annoncé le président de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), Luc Mathieu, sur les ondes de RDI, lundi matin. Quelque 4338 infirmières ne sont présentement pas pleinement vaccinées a-t-il précisé. Quelque 2807 d’entre elles n’ont reçu aucune dose de vaccin contre la COVID-19 et 1531 n’ont reçu qu’une seule dose. Quelque 5716 infirmières n’ont par ailleurs pas fourni de statut vaccinal à leur employeur.

Un décret gouvernemental datant du 24 septembre exige que les ordres professionnels suspendent ou limitent le droit d’exercice des intervenants du secteur de la santé et des services sociaux qui ne sont pas «adéquatement protégés» contre la COVID-19. La télésanté est également incluse dans le décret. Le fait de ne pas être «adéquatement protégé» constitue «un acte dérogatoire à la profession», selon ce décret.

La FIQ réagit

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), qui représente près de 76 000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques, a réagit à l’annonce de l’OIIF, lundi.

Dans un message publié sur le compte Facebook de la centrale syndicale, on apprend que «la priorité de la FIQ demeure la protection de la santé et de la sécurité des personnes plus vulnérables et du personnel du réseau».

Toutefois, la FIQ se montre critique de la décision prise par l’OIIQ d’appliquer le décret gouvernemental.

«La FIQ estime que la décision de l’OIIQ est excessive dans le contexte où les professionnelles en soins non adéquatement vaccinées qui donnent des soins directs aux patients seront déjà suspendues sans salaire. La FIQ s’engage à contester devant les tribunaux toute décision des ordres professionnels qui pourrait porter un préjudice démesuré à nos membres», lit-on dans la déclaration mise en ligne peu avant 12h30, lundi.

En marge d’une conférence de presse, vendredi, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé a invité les ordres professionnels à suivre le Collège des médecins qui a été le premier à indiquer que les permis de travail des membres qui ne sont pas adéquatement protégés seraient suspendus.

Dubé s’adresse aux employés de la santé

Samedi après-midi, M. Dubé a envoyé un message aux 15 000 employés du réseau de la santé qui sont toujours non vaccinés.

«Des mesures importantes de réorganisation de services seront annoncées cette semaine. On maintien la position de la SP [santé publique] au 15 octobre pour les 330 000 employés. La seule façon de diminuer les impacts, c’est de se faire vacciner», a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

M. Dubé a par ailleurs salué la décision de l’OIIQ, lundi matin, également via son compte Twitter.

«Le signal est clair : il ne sera pas possible de contourner la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé au 15 oct. J’encourage toutes les infirmières qui ne sont pas encore vaccinées à aller le faire mtn. Il n’est jamais trop tard», fait-il valoir.

Rappelons que l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec (OPIQ) compte également faire appliquer le décret gouvernemental, a déclaré sa directrice générale, Josée Prud’Homme, vendredi.

Articles récents du même sujet