Actualités

Grand Montréal: perte des milieux naturels malgré les efforts

Le Mont-Royal/Ville de Montreal Air Imex Ltée Photo: Ville de Montreal Air Imex Ltée

Les milieux naturels et les sites de restauration situés dans le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) se dégradent plus vite qu’ils ne sont conservés, constate l’organisme Habitat dans un rapport publié mardi.

Le rapport, rédigé par l’organisme Habitat, constate que les «paysages sont de plus en plus fragmentés par l’étalement urbain et vulnérables aux changements globaux», et recommande que de nouveaux plans de conservation soient mis en place.

Le territoire s’est doté d’objectifs de conservation depuis maintenant plusieurs années. Ces objectifs sont de 10% pour la ville de Montréal et de 17% pour la CMM. «Mais la littérature sur le sujet suggère plutôt que cette cible n’est pas suffisante pour soutenir la majorité de la biodiversité», est-il indiqué dans le rapport. «À l’état actuel cependant, seulement environ 10% des milieux naturels de la CMM sont protégés.»

Il ne reste qu’environ 24,9% du territoire en tant qu’écosystème naturel, dont la plupart est très fragmenté et soumis à la pression de multiples menaces, notamment le développement, les ravageurs exotiques, le changement climatique et la pollution.

Conclusion du rapport Augmenter l’efficacité des cibles de conservation: une solution orientée sur la biodiversité et les services écosystémiques du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal

Le rapport a été commandé par la division québécoise du Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada). L’organisme Habitat est une entreprise de solutions environnementales fondée en 2017 qui se donne comme mission d’aider à comprendre, à valoriser et à protéger les infrastructures naturelles.

«Ces milieux naturels-là sont des milieux de biodiversité à protéger. […] C’est là l’importance de la communauté métropolitaine car on s’entraide, on est en « gang ». Et je souhaite ardemment que Québec nous aide avec plus de mécanismes, plus de leviers et de financements. Les petites municipalités doivent avoir la capacité d’acquérir des terrains. Le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la CMM nous aide à suivre un plan, mais sorti du PMAD, c’est un peu le Far-West», a répondu la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en conférence de presse ce matin.

À Montréal même, les principaux candidats pour la mairie ont tous deux fait des annonces à saveur environnementale mardi. La mairesse Valérie Plante aimerait avoir «le plus beau centre-ville» en Amérique du Nord, tandis que l’ex-maire Denis Coderre veut verdir toutes les rues de la ville.

Consultation publique sur la gestion et l’aménagement des forêts

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs consulte la population et les organismes afin d’enrichir la stratégie d’adaptation de la gestion et de l’aménagement des forêts aux changements climatiques.

L’acquisition et l’intégration des nouvelles connaissances dans ce domaine [changements climatiques] ainsi qu’une stratégie d’aménagement adaptée nous aideront à rester parmi les chefs de file en matière de gestion durable de nos forêts.

Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

Cette consultation, qui se déroule jusqu’au 12 décembre 2021, permettra de déposer un mémoire, des commentaires et des propositions sur le projet de stratégie.

Articles récents du même sujet