Actualités

La frontière américaine rouverte le 8 novembre

La frontière entre Détroit et Windsor est vide à cause des restrictions à la frontière imposées par le Canada et les États-Unis.
La frontière entre Détroit et Windsor, en mars 2020. Photo: Gregory Shamus/Getty Images

Les États-Unis lèveront les restrictions d’entrée aux voyageurs pleinement vaccinés dès le 8 novembre. C’est ce qu’a annoncé ce matin l’attaché de presse de la Maison-Blanche, Kevin Munoz, sur Twitter.

«La nouvelle politique des États-Unis qui exige la vaccination des voyageurs étrangers aux États-Unis débutera le 8 novembre. Cette annonce et cette date s’appliquent aussi bien aux voyages aériens internationaux qu’aux voyages terrestres.» L’attaché de presse précise que cette politique est «guidée par la santé publique, rigoureuse et cohérente».

La Maison-Blanche devrait en faire l’annonce officielle en fin de journée.

Les citoyens américains et résidents permanents entièrement vaccinés sont autorisés à entrer sur le territoire canadien depuis le 7 août dernier. Pour entrer au Canada, ils doivent avoir attendu au moins 14 jours après avoir reçu deux doses de vaccins approuvés par Santé Canada. Les voyageurs doivent également fournir une preuve de test négatif.

La décision de rouvrir la frontière aux voyageurs internationaux a été repoussée à plusieurs reprises par les autorités américaines, le pays faisant face à une importante 4e vague accentuée par le variant Delta.

Selon des données récentes de l’OMS, les cas de COVID-19 dans le monde sont en baisse depuis la fin août. Dans la semaine du 4 au 10 octobre, le nombre de cas enregistrés a diminué de 7%. Sur la même période, les États-Unis enregistrent toujours le plus grand nombre de cas (+ 653 837 nouveaux cas), cela représente néanmoins une baisse de 13% par rapport à la semaine précédente.

Du suspens sur plusieurs enjeux

Si les vaccins approuvés par la Food and Drug Administration américaine (FDA) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) seront acceptés (soit Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca), les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ne se sont pas encore prononcés – au moment d’écrire ces lignes – sur le statut des personnes ayant reçu un traitement mixte (deux doses différentes de vaccin).

De plus, reste à savoir si les enfants non vaccinés de 12 et moins pourront voyager.

Dans les commentaires du tweet de M. Munoz, plusieurs internautes s’interrogent également sur la nécessité de réaliser des tests PCR à l’entrée ou au départ des États-Unis. D’autres se questionnent sur d’éventuelles exceptions accordées aux participants internationaux du marathon de New York, qui doit se dérouler le 7 novembre prochain.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet