Actualités

Élections municipales: des bureaux de vote presque «déserts» à Montréal

Photo: Naomie Gelper/Métro

Au dernier jour des élections municipales, les bureaux de vote sont presque «déserts» à Montréal. Les électeurs ont encore jusqu’à 20h pour faire entendre leur voix.

Entre 11h et 14h dimanche, Métro a visité une douzaine de bureaux de scrutin situés dans les arrondissements du Plateau-Mont-Royal et Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. 

Tous étaient si peu achalandés que notre journaliste n’a observé aucune file d’attente, contrairement aux dernières élections fédérales où certains électeurs n’avaient même pas pu exercer leur droit de vote.

«C’est désert… Comme dans les commerces pendant la crise», a d’ailleurs souligné un employé d’Élections Montréal dimanche midi. 

Comme les autres travailleurs questionnés, il affirme que la matinée a été tranquille, bien que plus achalandée que la veille, le 6 novembre. En début d’après-midi, Élections Montréal ne rapportait aucune attente significative.

Des électeurs motivés à voter

Si certains électeurs du Plateau-Mont-Royal ont été surpris de voir qu’il n’y avait pas de longues files, d’autres s’y attendaient. C’est notamment le cas de Laura Bégin, 23 ans. 

«Mon copain est scrutateur et il m’a dit qu’il n’avait eu qu’une douzaine de personnes hier à son bureau. Je savais que ce serait tranquille aujourd’hui», a indiqué celle qui vote pour la première fois au municipal.

Julien Landry, 29 ans, et Alexis Beaumier, 30 ans, sont aussi sortis voter pour la première fois aux élections municipales montréalaises dimanche. Les deux architectes expliquent qu’il était important pour eux de faire entendre leur voix puisque les décisions en matière d’urbanisme reviennent au palier municipal.

Et qu’est-ce qui motive les électeurs montréalais à aller voter? Si certains mentionnent leur «devoir de citoyen», d’autres désirent «voter contre» l’un ou l’autre des deux candidats en tête pour la mairie de Montréal, Valérie Plante et Denis Coderre. 

Taux de participation

À 16h le 7 novembre, soit quatre heures avant la fermeture de tous les bureaux de vote, le taux de participation était de 31,7% à Montréal. À la même heure hier, il se situait à 19%. Ces deux données incluent le vote par anticipation et le vote par correspondance.

Lors des précédentes élections municipales montréalaises, en 2017, le taux de participation totale s’était élevé à 42,47%. Difficile de prédire s’il sera plus ou moins élevé cette année, indique Élections Montréal, puisque qu’il y a quatre jours de vote cette année.

En effet, Élections Montréal a voulu «répartir le vote» en accordant deux jours de votes par anticipation, en plus de deux jours de vote comme tel les 6 et 7 novembre. Aux dernières élections, les citoyens n’avaient que deux jours pour se prévaloir de leur droit de vote.

Cette année, le vote par anticipation a connu un regain d’intérêt à Montréal. En effet, 12,9 % des électeurs ont exprimé leur vote durant la fin de semaine dernière, a indiqué Élections Montréal le soir du 31 octobre.

Appel au vote

Les trois principaux candidats, soit Valérie Plante pour Projet Montréal, Denis Coderre pour Ensemble Montréal et Balarama Holness pour Mouvement Montréal, ont déjà exercé leur droit de vote. 

Si Mme Plante et M. Coderre ont voté dimanche matin, M. Holness a été le premier à déposer son bulletin de vote dans l’urne samedi matin. 

Sur Twitter, les trois partis ont encouragé les Montréalais à aller voter après 52 jours de campagnes électorales.

«C’est le jour J ! Aujourd’hui, on recule l’heure, mais on ne revient pas en arrière. On vote Valérie Plante et Projet Montréal», a écrit le parti de la mairesse sortante, Valérie Plante.

«Les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 20h ce soir. Allez faire entendre votre voix pour que Montréal retrouve ses lettres de noblesse!», a souligné le parti de Denis Coderre.

«Aujourd’hui, votons @mouvement_MTL à mieux représenter les besoins de chacun dans le but de rendre votre vie plus saine, plus prospère et plus sécuritaire!», a pour sa part indiqué le parti de Balarama Holness.

L’issue du vote reste dure à prévoir dans la métropole. Jusqu’à tout récemment, Valérie Plante et Denis Coderre restaient au coude-à-coude dans les sondages, avec une légère avance pour la cheffe de Projet Montréal.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet