Actualités

Un siège convoité par Paul St-Pierre Plamondon?

Paul Saint-Pierre Plamondon
Paul Saint-Pierre Plamondon Photo: Paul Saint-Pierre Plamondon

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, maintient le suspense: il refuse de dévoiler s’il se présentera dans la circonscription de Marie-Victorin, laissée vacante par la nouvelle mairesse de Longueuil, Catherine Fournier. Le parti demande toutefois au gouvernement de déclencher des élections partielles «sans plus attendre».

«On a une stratégie, on a un plan, tout est prêt, mais la balle est dans le camp du gouvernement, qui a la responsabilité d’être très clair à savoir si et quand il y aura une élection partielle dans Marie-Victorin», a indiqué M. St-Pierre Plamondon en point de presse, mardi.

Le PQ exige qu’aucune «politique partisane» n’entre en compte dans le choix de la date de ces élections, d’où la demande que celles-ci se tiennent le plus tôt possible.

Tradition écartée?

Lorsque le chef d’un parti ne possède pas de siège en chambre, une tradition veut que les autres partis lui laissent la voie libre. Jean Charest et Pauline Marois n’avaient notamment pas présenté de candidats contre François Legault, pour lui laisser la voie libre. Le caquiste n’en avait pas profité, contrairement à Gabriel Nadeau-Dubois, à qui la tradition a permis une élection facilitée dans Gouin, en 2017.

Mais cette fois-ci, l’histoire risque d’être différente. Québec solidaire a déjà affiché son intention de présenter un candidat aux élections partielles, si elles sont tenues. «Je pense que les gens de Marie-Victorin ont droit d’avoir des options, tranche M. Nadeau-Dubois. Je trouve curieuse cette tradition qui voudrait qu’on enlève des options démocratiques aux citoyens.»

Pourtant, les libéraux souhaiteraient que cette tradition soit maintenue. «La chose élégante à faire, c’est de laisser entrer le chef, estime Dominique Anglade. C’est le geste classe à faire, pour s’élever au-dessus de la mêlée.» Si les autres partis présentent des candidats, le Parti libéral risque toutefois de faire de même.

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a déjà affiché ses couleurs sur Twitter: un candidat sera présenté.

Aucun parti n’a encore dévoilé l’identité du candidat qui serait présenté.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet