Actualités

Sociétés d’État: le PQ demande un gel des tarifs en 2022

PQ
Paul Saint-Pierre Plamondon Photo: Josie Desmarais, Métro

Hydro-Québec, Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), Société des Alcools (SAQ): le Parti québécois (PQ) invite le gouvernement caquiste à geler les tarifs de toutes les sociétés d’État en 2022. Cette mesure permettrait de freiner l’appauvrissement des familles selon le chef péquiste, Paul St-Pierre Plamondon.

«Les sociétés d’État ne doivent pas alimenter la spirale inflationniste dans les circonstances. Le manque à gagner pour les familles de la classe moyenne est tel que certaines d’entre elles ne seront pas capables de rejoindre les deux bouts, ce qui entrainera des conséquences importantes», indique-t-il dans un communiqué, dimanche.

Ce dernier estime qu’en 2022, la famille québécoise moyenne aura entre 2 500$ et 3 000$ de moins dans ses poches juste en raison de l’inflation qui atteint maintenant plus de 5%.

«Si François Legault avait promis de remettre de l’argent dans le portefeuille des Québécois, c’est plutôt l’inverse qui se produit: l’argent des Québécois s’envole», fait-il valoir.

Rappelons que selon le plus récent Rapport annuel sur les prix alimentaires, il est prévu que le prix global des aliments augmentera de 5 à 7% en 2022. Cela représente un bond de 966$ par rapport au coût annuel total observé en 2021.

Le chef péquiste note que la proposition de geler les tarifs des sociétés d’État s’ajoute à d’autres recommandations faites dans le passé par le PQ afin de contrer l’inflation, dont le projet de création d’un bureau de la protection des consommateurs, qui fut présenté en octobre.

Articles récents du même sujet