Soutenez

Hausse du salaire minimum: plus de pression pour les PME

Photo: iStock

Au Québec, la hausse du salaire minimum à 14,25 $ à compter de dimanche sème l’inquiétude au sein de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

La FCEI indique que cette hausse de 5,56% du salaire minimum ajoutera des coûts supplémentaires de 237,1 M$ aux entreprises.

La fédération constate que cette hausse arrive dans un contexte «de fragilité des PME, frappées par l’augmentation des coûts». 60% des PME affirment que «l’augmentation des coûts entraîne un impact négatif significatif sur leurs activités», d’après la FCEI.

«Cette hausse du salaire minimum s’ajoute aux autres augmentations que subissent nos petites entreprises depuis le début de l’année», déclare François Vincent, vice-président pour le Québec à la FCEI, par voie de communiqué.

La FCEI estime que le gouvernement devrait aider les petites entreprises. Réduire le fardeau fiscal global (79%) et baisser les taxes sur la masse salariale (73%) font partie des meilleurs moyens pour les accompagner lors d’une hausse du salaire minimum.

La pandémie a laissé un endettement moyen de 108 000 $ par PME québécoise, selon l’organisme.

Par ailleurs, le responsable solidaire en matière de travail, Alexandre Leduc, déplore «la vision passéiste du gouvernement qui avance une maigre hausse qui ne répond pas aux besoins, ni des travailleurs, ni des entreprises qui peine à combler leurs postes». Selon ses propos, un salaire minimum «décent et viable» est à «18$ de l’heure».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.