Soutenez

Mères au front : devant le bureau de François Legault

Photo: Mères au front

Pour un vingtième dimanche consécutif, des membres du collectif Mères au front vont se réunir devant le bureau du premier ministre à Montréal, pour réclamer que le gouvernement « réponde à la justice climatique ».

« En tant que maman, mon souhait le plus cher est que le gouvernement respecte la cible de réduction de GES émise par la science. Il nous reste que 8 ans pour réduire nos émissions de 65 % — l’équivalent de deux mandats politiques ! » souligne Kareen Guillaume, Mère au front de Montréal.

Les revendications

Elles demandent au gouvernement du Québec de s’assurer que toutes les décisions aient un impact positif sur l’environnement et le bien-être des générations futures. Cela permettrait d’éviter une aggravation de la crise climatique et d’identifier dès le départ des mesures de réduction et d’atténuation dans les décisions et politiques de tous les départements.

 Les cibles de réduction des GES de 2020 et celles de 2030 du Québec ne sont pas atteintes, alors les Mères du front de Montréal exhortent les politiciens provinciaux à faire preuve d’ambition et à trouver des solutions à la crise environnementale. Quelle que soit leur affiliation politique.

Le 8 mai, des milliers de mères se sont rassemblées devant l’Assemblée nationale du Québec pour célébrer la fête des Mères. La justice climatique était au cœur des revendications des manifestants, mais ils ont également exprimé leur opposition au troisième maillon.

Dimanche, des mères d’autres régions sont attendues pour assister à la manifestation à Montréal. Cependant, l’organisation n’a pas encore précisé le type d’activités qui auront lieu.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.