Soutenez

Inflation: une loi plafonnera les tarifs d’Hydro-Québec

Le siège social d'Hydro-Québec.
Le siège social d'Hydro-Québec. Photo: Josie Desmarais/Métro

Pour aider les Québécois à faire face à l’inflation, le gouvernement plafonnera les tarifs d’Hydro-Québec. Un projet de loi a été déposé en ce sens par le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon, vendredi.

En vertu de ce nouveau projet de loi, les hausses tarifaires d’Hydro-Québec suivraient l’inflation, mais seraient limitées à 3%.

Lors des dernières semaines, le gouvernement avait déjà fait part de son intention de limiter la hausse des tarifs d’Hydro-Québec. Lors de la dernière session parlementaire, l’ex-ministre de l’Énergie Jonatan Julien avait déposé un projet de loi en ce sens. Mais celui-ci a été abandonné, comme la session parlementaire a pris fin.

Il s’agit d’une deuxième mesure prise par le gouvernement Legault au cours des derniers jours pour apaiser l’effet de l’inflation sur les Québécois. L’indexation de plusieurs tarifs, comme le prix des permis de conduire ou les coûts reliés à l’immatriculation, sera limitée à 3%. Un projet de loi a aussi été déposé au Salon bleu à ce sujet.

D’autres frais sont inclus, comme la contribution payée dans les CHSLD et les frais pour une chambre privée ou semi-privée à l’hôpital.

Cette mesure coûtera 331 M$ à Québec au cours des trois prochaines années. Comme ces tarifs sont normalement liés à l’inflation, ils auraient connu une hausse de 6%, n’eût été cette mesure.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.