Soutenez

Le candidat du PCQ Yves Beaulieu s’excuse après une vidéo grossière

Yves Beaulieu, candidat conservateur dans PAT, tenait des propos déplacés envers Legault dans une vidéo qu'il avait publié sur Facebook il y a un an et demi.
Yves Beaulieu, candidat conservateur dans Pointe-aux-Trembles, tenait des propos déplacés envers Legault dans une vidéo qu'il avait publiée sur Facebook il y a un an et demi. Photo: Capture d'écran Facebook

Yves Beaulieu, candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Pointe-aux-Trembles, s’est excusé après la diffusion d’une vidéo où il tient des propos grossiers visant le premier ministre François Legault. Sur les images, qui ne seraient pas récentes, on peut voir le candidat conservateur dire «suce ma qu***» devant sa télévision lors d’une conférence de presse de M. Legault sur la vaccination.

«Ost* de mange mar**! T’écoeuré cal**e! Suce ma qu***!», lâche M. Beaulieu en pointant son bassin vers son téléviseur.

La vidéo aurait été diffusée sur la page Facebook personnelle du candidat d’Éric Duhaime. Supprimée depuis, elle a été récupérée et partagée par d’autres internautes. «Elle date de plus d’un an, avant que je me décide de me lancer en politique», explique-t-il en entrevue avec Métro.

«Ça fait partie de ma vie privée. Puis, il manque la moitié de la vidéo pour avoir le contexte», fait-il valoir. Le contexte: François Legault demandait aux Québécoises et Québécois «de faire un dernier effort» pour lutter contre la pandémie.

Je m’excuse auprès de M. Legault. C’est sûr que les propos… ça reste ce que ça reste. Aujourd’hui je suis candidat, et je suis là pour les bonnes raisons.

Yves Beaulieu, candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ)

Une réaction émotive

«J’ai explosé, reconnaît Yves Beaulieu. Je m’en excuse, mais ce sont des émotions de ma vie privée. […] On était en pleine pandémie – je suis un non-vacciné – le gouvernement m’a empêché de faire plein de choses dans ma vie. J’ai vécu de la “ségrégation” pendant des mois et des mois. […] On ne pouvait pas aller au cinéma, pas aller en voyage, pas aller au restaurant… J’ai vécu des chicanes de famille, j’ai perdu des amis», souligne-t-il. 

Le candidat du PCQ met en avant sa liberté de choix, et le fait qu’il est «un homme de cœur» avant tout. Il se décrit aussi comme «quelqu’un d’intense dans la vie, quelqu’un qui se donne à 100%».

Filmée par un proche, ladite vidéo était restée dans un cercle privé. Le candidat l’avait supprimée avant le début de la campagne. La photo où on le voit le majeur levé, à la fin de la vidéo, s’inscrit selon lui dans un autre contexte également. «C’était une photo envoyée à des amis. Quelqu’un fouille dans les Facebook, peut-être celui de ma conjointe, car le mien est en privé», suggère-t-il.

Ce travailleur de la construction, «un gars du peuple», estime avoir été infantilisé par le gouvernement. C’est ce sentiment d’abandon des pouvoirs publics qui l’a d’ailleurs poussé à se présenter dans l’équipe d’Éric Duhaime.

«Il reste deux semaines. Je vais continuer mon combat, à me battre. C’est pas une vidéo d’un moment de ma vie difficile qui va changer quoi que ce soit aujourd’hui. […] On a tous fait des erreurs dans la vie. Faut pas continuer à commettre les mêmes, c’est tout. Je suis là pour les bonnes raisons», conclut-il. 

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.