Soutenez

Québec solidaire, un «rempart contre la CAQ» à Montréal?

Gabriel Nadeau-Dubois, candidat dans Gouin et porte-parole de Québec solidaire
Gabriel Nadeau-Dubois, candidat dans Gouin et porte-parole de Québec solidaire Photo: Josie Desmarais/Métro

À quelques jours du scrutin, Québec solidaire (QS) fait campagne à Montréal, où le parti cherche à faire des gains. Surtout, le parti ne compte pas laisser la Coalition avenir Québec (CAQ) remporter de nouveaux sièges dans la métropole. «Le rempart contre la CAQ à Montréal, c’est Québec solidaire», a martelé Gabriel Nadeau-Dubois, de passage à Verdun ce vendredi.

Je veux m’adresser aux Montréalaises et aux Montréalais. L’environnement vous tient à cœur. L’inflation et la crise du logement vous inquiètent. Vous êtes tannés du pointage de doigt de François Legault. On a besoin de sang neuf, on a besoin de plus de solidaires. Il faut qu’on se rassemble pour du changement.

Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire et candidat dans Gouin

M. Nadeau-Dubois était accompagné par la candidate de QS dans Verdun, Alejandra Zaga Mendez. Une véritable bataille à trois se déroule dans cette circonscription, entre les caquistes, les libéraux et les solidaires. Les trois partis sont au coude-à-coude, selon des projections de vote.

Il y a quatre jours, M. Nadeau-Dubois faisait campagne dans Saint-Henri–Sainte-Anne, siège de la cheffe du PLQ, Dominique Anglade. Alors qu’une course à trois s’y est profilée pendant presque toute la campagne électorale, les libéraux semblent avoir repris le contrôle au vu des récents sondages, plus favorables à leur égard.

Objectif: plus de six sièges à Montréal

«Dans les courses serrées, c’est le terrain qui fait la différence», a fait valoir l’aspirant premier ministre. Après Verdun et Saint-Henri–Sainte-Anne, QS souhaite aussi multiplier ses efforts dans les circonscriptions de Viau et Maurice-Richard. Il s’agit là aussi de territoires que le parti progressiste peut gagner pour améliorer sa représentation à l’Assemblée nationale.

Mais dans son discours, ce vendredi, Gabriel Nadeau-Dubois ne s’est attaqué ni aux libéraux ni aux péquistes. Sa cible était bien François Legault et son parti.

«À Montréal, la question à se poser, c’est: dans les dernières années, quel parti a talonné François Legault sur le logement? Quel parti a talonné François Legault sur le climat? C’est Québec solidaire. On est prêts à passer à la prochaine étape. Pour la première fois, on n’a plus besoin de choisir le moins pire: on a un vrai choix. Le rempart contre la CAQ à Montréal, c’est Québec solidaire», a affirmé le chef parlementaire solidaire.

Il a notamment reproché au premier ministre sortant son désintérêt pour la métropole, tout en rappelant ses propres engagements pour la métropole. QS a notamment promis un chantier de 47 G$ en transport collectif pour la grande région de Montréal, un meilleur encadrement d’Airbnb, 18 000 nouveaux logements sociaux sur deux mandats de même que la rénovation accélérée de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.