Soutenez

Pas de conservateurs à l’Assemblée nationale

Photo: Mona Lechasseur / Métro

Malgré un travail acharné des candidats sur le terrain et les grands rassemblements de son leader qui ont réuni plus de 12 000 personnes pendant la campagne, le Parti conservateur du Québec n’a pas conquis assez d’électeurs pour voir élire un candidat. Il termine donc avec aucun élu à l’Assemblée nationale.

Le chef du Parti, Éric Duhaime, qui se présentait dans la circonscription de Chauveau et qui a terminé deuxième derrière le caquiste Sylvain Lévesque, a tout de même su tenir un discours rassembleur et rempli d’espoir devant ses militants rassemblés au Manoir du Lac Delage, dans la région de Québec. «Les Québécois ont choisi de continuer, s’est-il exprimé dans son discours officiel en faisant référence à la Coalition avenir Québec. Nous, on a choisi de continuer à les avoir à l’œil et à les surveiller.» Il est revenu sur sa défaite, avant de quitter rapidement les lieux. «Ce soir, il y a des gens qui pensaient qu’ils allaient voir un gars brailler, mais il y a un gars qui sourit ici. On est le parti qui connaît la plus forte croissance, et de loin.»

Au début, on était à 1% des intentions de vote. Il faut regarder tout le chemin parcouru depuis deux ans.

Éric Duhaime, chef du Parti conservateur du Québec

Montée dans les sondages

Éric Duhaime pense que ce n’est que le commencement d’une équipe qui deviendra de plus en plus forte. «C’est évident qu’il ne faut pas être pessimiste. C’était une bataille de David contre Goliath. On n’avait pas une fraction des ressources de nos adversaires. Au début, on était à 1% des intentions de vote. Il faut regarder tout le chemin parcouru depuis deux ans. On a été partout. Ce qui me rend le plus fier, c’est d’avoir permis de débattre d’idées qui se sont retrouvées au centre de la campagne.»

Défaite amère pour les partisans

La déception pouvait tout de même se voir et s’entendre au rassemblement conservateur. Même les candidats de Beauce-Nord et de Beauce-Sud, Olivier Dumais et Jonathan Poulin, qui faisait bonne figure dans les intentions de vote, ont mordu la poussière. «On va passer un autre quatre ans vraiment difficile», s’est exclamée une partisane, visiblement déçue.
Dans les prochaines semaines, le Parti s’affairera à bien s’orienter. «On va avoir plus de monde, plus de temps et plus de ressources pour s’organiser et consolider tout ça. Et je serai encore là à la prochaine élection», a conclu Éric Duhaime devant une foule conquise.

Le taux de participation au niveau provincial a été de 67,68% pour les élections 2022.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.