Montréal
13:44 16 janvier 2017 | mise à jour le: 16 janvier 2017 à 14:46 temps de lecture: 2 minutes

L’ex-maire de Montréal-Nord avoue être un «pauvre con»

Dans sa lettre de démission remise à Denis Coderre le 6 janvier 2016, Gilles Deguire se qualifie de «pauvre con». Coupable d’attouchements sexuels sur une mineure, l’ex-maire de Montréal-Nord indique avoir «honte».

Dans une lettre obtenue et diffusée par TVA Nouvelles, Gilles Deguire donne des explications au sujet de sa démission. Visé à l’époque par une enquête criminelle, l’ex-policier évoque, en premier lieu, «des raisons personnelles et familiales».

«J’ai tenté de donner le meilleur de moi-même et d’apporter un nouveau souffle pour faire de ce secteur, un endroit où il fait bon vivre», reprend celui qui a été élu maire de Montréal-Nord en 2009.

Dans le troisième paragraphe, il reconnaît des «circonstances extrêmement malheureuses dont je suis l’unique responsable.»

«Je suis le seul artisan de mon malheur et je regrette infiniment tout le mal que j’ai fait à mes proches et ainsi qu’à la trahison à l’ensemble de mes amis, partenaires et concitoyens», écrit-il.

Avant de conclure, Gilles Deguire précise réaliser «trop tard que je salis moi-même le milieu pour lequel j’ai tant travaillé, pauvre con !»

Le 1er décembre dernier, l’ancien élu avait plaidé coupable à une accusation d’attouchements sexuels sur une mineure de moins de 16 ans.

La sentence sera prononcée le 24 mars.

L’arrondissement de Montréal-Nord ne souhaite pas commenter cette lettre de démission.