Montréal

Denis Coderre offre son aide à Valérie Plante

Denis Coderre offre son aide à Valérie Plante
Photo by: Josie Desmarais/Métro

Quelques jours après sa défaite aux urnes, le maire sortant, Denis Coderre, a tenu à offrir son aide à sa successeure, Valérie Plante, au terme de la dernière séance du comité exécutif de son administration

«Le 44e maire sera là pour aider la 45e mairesse. Montréal mérite qu’on puisse s’entraider», a déclaré mercredi matin M. Coderre.

Au cours de son allocution matinale, le maire sortant a notamment indiqué que son administration «avait marqué l’histoire de Montréal». «C’est vraiment exceptionnel ce qu’il se passe, a-t-il déclaré, avant de saluer ses élus, les cadres et le personnel de l’hôtel de ville. Si on a réussi à obtenir tout ce qu’on a réussi, c’est parce qu’il y avait une belle symbiose entre nous.»

Il a également eu quelques mots pour ceux de son équipe qui ont été défaits dimanche. «Oui, des fois le résultats ne fait pas notre affaire, mais la voix du peuple a toujours raison. […] Tous ceux et celles qui malheureusement n’ont pas gagné, écoutez, vous n’êtes pas seuls, je suis avec vous autres. On va tous continuer à faire grandir cette magnifique ville autrement», a-t-il assuré.

Le président du comité exécutif, Pierre Desrochers, élu une première fois en 2013 avant de décider, quelques semaines avant le scrutin, de prendre sa retraite, a lui aussi livré quelques mots.

En préambule de cette séance, il a indiqué être «très peiné» par la défaite de nombreux de ses collègues du comité exécutif, dont les vice-présidents, Harout Chitilian et Anie Samson. «C’est gigantesque, c’est énorme ce que nous avons accompli au cours des quatre dernières années», a-t-il ensuite ajouté, la voix chevrotante, avant de préciser que sa propre expérience a été «extraordinaire».

«Montréal est sur une lancée, il ne faut pas perdre notre élan.» –Pierre Desrochers, président du comité exécutif de l’administration Coderre

Épargnée quant à elle par la vague Plante, la mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, a elle aussi eu des mots bienveillants pour Denis Coderre, un maire, a-t-elle affirmé, «dont on se souviendra toujours».

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *