Montréal
14:33 8 juillet 2018 | mise à jour le: 8 juillet 2018 à 14:46 Temps de lecture: 3 minutes

Chaleur: fin du mode intervention à Montréal

Chaleur: fin du mode intervention à Montréal
Photo: Josie Desmarais/Métro

L’agglomération de Montréal et la direction santé publique ont annoncé dimanche qu’elles passaient en «phase de retour à la normale» après la semaine de canicule qui aura provoqué au moins 33 décès dans la métropole et plus de 60 au Québec.

Depuis mardi, la direction régionale de santé publique (DSP) avait lancé des mesures d’interventions pour minimiser l’impact de la chaleur, soit la mise en place de haltes climatisées. La Ville de Montréal avait également prolongé les heures d’ouvertures des bibliothèques et des piscines pour que la population puisse passer du temps à l’air climatisé ou se rafraîchir dans l’eau.

Les employés du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont visité plus de 40 000 foyers pour faire de la prévention et incité les citoyens à se réfugier au frais.

Le SIM poursuivra d’ailleurs cette opération de porte-à-porte cette semaine, visant les personnes plus vulnérables, comme les personnes seules ou âgées.

«Afin d’assurer la sécurité et le bien-être des citoyens, l’implantation de la phase de retour à la normale se fera de façon progressive», a indiqué la Ville de Montréal, alors que des températures avoisinants les 30°C sont attendues toute la semaine à Montréal.

«J’invite d’ailleurs les Montréalais à continuer de porter une attention particulière aux personnes vulnérables qui peuvent ressentir les effets de la chaleur encore présente dans certains domiciles», a fait savoir la directrice régionale de santé publique de Montréal, Mylène Drouin.

La DSP assure que le réseau de la santé demeurera vigilant auprès des personnes hébergées dans ses établissements. Au cours de la semaine dernière, plusieurs résidants ou proche de résidants de CHSLD ont déploré l’absence de climatisation dans ces centres. Des températures de plus de 30 °C ont été enregistrées dans certaines chambres.

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a même promis dans la foulée qu’un gouvernement de son parti équiperait tous les établissements de santé de climatiseurs, ce qui a provoqué l’ire du gouvernement libéral. La ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, a qualifié cette promesse de «petite politique», tout en convenant qu’après les décès il fallait évaluer la possibilité de climatiser les CHSLD.

Articles similaires