Actualités

Trois voitures pour sortir un autobus de la STM de la neige

Trois voitures pour sortir un autobus de la STM de la neige
Photo by: Photo fournie par JS Charland

Un bus de la Société de transport de Montréal (STM) a eu besoin de l’aide de trois voitures de type VUS dimanche pour se sortir d’une fâcheuse position, près du Stade olympique. La neige et la glace au sol ont immobilisé l’autocar au bas d’une côte en début d’après-midi, non loin du croisement de la rue Sherbrooke et du boulevard Pie-IX.

Trois acolytes qui passaient par là ont choisi de prêter main forte au chauffeur désemparé par la situation, voyant que les autorités n’étaient pas encore sur les lieux.

Ils ont publié une vidéo en début d’après-midi sur Facebook où on voit leurs trois voitures – deux VUS de Toyota et un Jeep – reliées les unes aux autres par l’entremise de chaînes robustes. Le bus, qui semble dans un piteux état, est lui aussi rattaché au groupe. En utilisant la force de leurs automobiles, les trois conducteurs sont parvenus non sans difficultés à tirer l’autobus de sa misère sans lui imposer trop de bris matériels.

Ces images saisissantes faisaient déjà le tour du Web dimanche en fin d’après-midi et ont obtenu des centaines de partages en quelques minutes seulement.

«Habitués»
Dans une publication Facebook peu après l’événement, Jean-Sébastien Charland – qui était sur place – explique avoir demandé au chauffeur s’il pouvait utiliser ses crochets, ce à quoi l’employé de la STM ne s’est pas opposé. Le groupe d’amis a ensuite indiqué au chauffeur du bus d’enlever son «traction control» (en français, l’antipatinage) pour procéder à la manœuvre.

«On est habitués de faire ça dans le bois, en hors-route», a confié à Métro le mécanicien en véhicule lourds de formation. L’opération n’a duré que cinq minutes selon lui.

«Comme je suis mécanicien d’autobus, je savais où les crochets de remorquage étaient placés, et comment les installer», a poursuivi le bon samaritain. Ses deux amis, Mathieu Grenon et François Nantel, sont pour leur part plombier et mécanicien chez Toyota.

«Je ne pensais jamais que ça prendrait autant d’ampleur […] C’est vraiment rendu gros», a-t-il ajouté à propos de sa vidéo qui a fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux.

Plusieurs internautes ont salué la gentillesse et la générosité des automobilistes qui ont pris le temps de s’arrêter et de porter assistance au chauffeur. Sans eux, le bus aurait probablement été immobilisé plusieurs heures, ont fait remarquer certains internautes. «Vraiment gentil de les avoir dépanner. Il n’y en a pas beaucoup qui auraient fait ça. Bravo», s’est notamment exclamé un usager de Facebook, suivi par plusieurs autres.

D’après M. Charland, le bus était rempli de passagers tous aussi estomaqués les uns que les autres au moment des faits.

En vidéo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *