Montréal

Montréal tire 40 M$ de son surplus pour mieux gérer sa dette

Montréal tire 40 M$ de son surplus pour mieux gérer sa dette
Photo: Josie Desmarais/Métro

Montréal a injecté mardi quelque 40 M$ pour gérer son endettement de façon «responsable», en tirant cette somme de son surplus budgétaire chiffré à environ 212,7 M$.

En novembre dernier, les villes liées s’étaient dites «inquiètes» de la dette de la Ville qui atteint maintenant près de 6 G$, ce qui représente environ 112% du budget global de l’administration municipale. «Ça nous inquiète définitivement, avait admis le maire de Beaconsfield, Georges Bourelle. On veut que ça revienne à une politique de gestion à 100%.»

D’après M. Dorais, «aucun montant additionnel» n’avait été investi au remboursement de la dette depuis près de 12 ans, remontant à 2007. C’est aussi «la première fois dans l’affectation d’un surplus» qu’un tel montant est dédié à la dette, d’après le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest.

«Cela nous permettra de continuer le rattrapage du déficit d’entretien de nos infrastructures tout en limitant le ratio d’endettement, en respectant de la sorte le principe d’équité intergénérationnelle», a-t-il envisagé.

Environ 10 M$ iront à une série de «mesures innovantes» et de projets en habitation sur l’île de Montréal, pendant qu’une somme de 3,2 M$ sera injectée dans des études «non capitalisables» pour des grandes initiatives de mobilité ou de culture.

Le bureau du projet Notre-Dame se voit aussi attribuer quelque 2 M$.

Obtenu grâce «à la force du marché immobilier et la gestion rigoureuse» des fonds publics, selon le président du comité exécutif Benoit Dorais, le surplus de la Ville démontre que l’administration Plante est raisonnable, dit-il.

Une somme de 74,1 M$ sera aussi retournée aux arrondissements pour que ceux-ci emmagasinent un surplus en lien avec leurs opérations respectives.

La réserve neige n’est pas non plus oubliée, alors que 22,5 M$ lui sont attribués. Ce transfert «fera en sorte de maintenir le montant de cette réserve à 45 M$», ce qui aidera la Ville «dans les prochaines opérations de déneigement pour faire face aux hivers rigoureux que nous connaissons», a ajouté M. Dorais.

Le Service de l’eau obtient enfin un montant de 3 M$ pour réaliser ses activités d’entretien d’égouts et du réseau d’aqueduc.