Montréal
21:20 6 août 2019

Mairie du Plateau-Mont-Royal: Luc Rabouin dans la course pour Projet Montréal

Mairie du Plateau-Mont-Royal: Luc Rabouin dans la course pour Projet Montréal
Photo: Josie Desmarais/MétroLuc Rabouin, nouveau maire du Plateau-Mont-Royal

L’entrepreneur social Luc Rabouin a pris un grand pas vers la mairie du Plateau-Mont-Royal mardi soir. Il a été choisi par plus de 120 membres de Projet Montréal pour briguer l’ancien poste de Luc Ferrandez.

«Je viens du milieu des groupes en environnement. J’ai beaucoup de relations avec le mouvement écologiste et je pense qu’on est au bon moment pour changer les choses et prendre des décisions maintenant», a déclaré M. Rabouin.

Ce dernier a rencontré les médias mardi soir, en marge du dévoilement des résultats de l’assemblée d’investiture de Projet Montréal dans le Plateau-Mont-Royal.

Dans les dernières semaines, M. Rabouin a reçu l’appui de plusieurs élus de Projet Montréal ainsi que de représentants d’organismes et d’autres partis politiques sur la scène provinciale et fédérale. Son plus récent appui est d’ailleurs celui de M. Ferrandez, qui a demandé aux membres du parti d’opter pour lui dans une publication Facebook mardi.

M. Rabouin est actuellement responsable du développement stratégique de la Caisse d’économie solidaire de Desjardins. Il demeure depuis 25 ans dans l’arrondissement. Dans les dernières années, il a notamment œuvré comme organisateur communautaire dans un CLSC et dirigé le Centre d’écologie urbaine de Montréal de même que la filiale de Communauto à Paris, Mobizen.

Le Plateau-Mont-Royal est un château-fort de Projet Montréal. Le parti contrôle l’ensemble des sièges de l’arrondissement et l’ex-maire Ferrandez y a été élu avec des majorités dépassant parfois 60% des voix.

Le legs de Luc Ferrandez

S’il est élu maire du Plateau, M. Rabouin s’engage à poursuivre le legs de Luc Ferrandez, notamment en ce qui a trait à sa stratégie environnementale.

«Mes premières priorités tournent essentiellement autour de l’apaisement de la circulation et du verdissement du Plateau», a indiqué M. Rabouin.

Ce dernier entend par ailleurs, s’il est élu maire du Plateau-Mont-Royal cet automne, faire de son cheval de bataille la protection des entreprises locales dans l’arrondissement. Il s’est d’ailleurs montré en faveur d’un meilleur encadrement des loyers commerciaux.

«On va travailler très fort pour protéger nos petites entreprises locales, qui actuellement subissent des augmentations de loyer abusives qui mènent à des évictions et à des fermetures», a affirmé le candidat.

«On ne peut pas remplacer Luc Ferrandez. Il a marqué la politique municipale et provinciale. Je n’ai pas la prétention de vouloir le remplacer, loin de là. Mais je veux travailler à poursuivre ses actions.» -Luc Rabouin

Candidatures

Plusieurs candidats potentiels ont été évoqués dans les médias au cours des dernières semaines pour succéder à Luc Ferrandez, mais seuls Luc Rabouin et l’ancienne journaliste Paule Genest avaient officialisé leur participation à cette course à l’investiture.

Mme Genest, qui a notamment travaillé en journalisme, en enseignement, en gestion et en finance au cours des 35 dernières années, n’a pu être rencontrée par Métro mardi.

La candidature du parti d’opposition Ensemble Montréal à la mairie du Plateau-Mont-Royal sera dévoilée la semaine prochaine.

Départ inattendu

Le 14 mai, le maire Luc Ferrandez a annoncé son départ de la vie politique après 10 ans de règne à la mairie du Plateau-Mont-Royal. Le politicien avait notamment justifié sa décision, annoncée sur sa page Facebook, en soulignant le manque d’efforts de l’administration municipale pour assurer la protection de l’environnement.

Depuis ce départ, qui a nécessité une réorganisation au sein du comité exécutif, c’est le conseiller du district de Jeanne-Mance, Alex Norris, qui occupe à titre intérimaire le poste de M. Ferrandez. Il continuera d’ailleurs d’occuper ce poste jusqu’à la fin de l’élection partielle à venir.

Le scrutin aura lieu le 6 octobre.

-Avec La Presse canadienne