ÉLECTIONS - PAPINEAU

Une nouvelle venue conservatrice veut surprendre Trudeau dans Papineau

Une nouvelle venue conservatrice veut surprendre Trudeau dans Papineau
Photo: Josie Desmarais/MétroLa candidate conservatrice dans la circonscription de Papineau, Sophie Veilleux, lors de son lancement de campagne au collège André-Grasset jeudi soir.

Nouvelle venue en politique, la candidate conservatrice dans Papineau, Sophie Veilleux, veut s’attaquer avec vigueur à l’endettement des ménages. Elle entend le faire par une série de mesures fiscales «avantageuses» pour les résidents, dont la plupart se sentent «abandonnés», selon elle, par l’actuel député Justin Trudeau.

«La dette des familles ici a atteint des records incroyables. Il y a un besoin criant de logements sociaux. En ce moment, M. Trudeau fait des promesses électorales qui gonflent la carte de crédit. Mais au final, ce sont nous, les contribuables, qui vont payer pour ça dans les prochaines années», explique d’emblée à Métro l’ancienne représentante marketing.

D’ici la fin octobre, Mme Veilleux entend «faire le tour» de la circonscription pour montrer aux citoyens qu’elle peut leur faciliter la vie.

Baisse de taxes et de crédits d’impôts, mise sur pied d’un rapport d’impôt unique, suppression de la taxe fédérale sur l’énergie résidentielle et le chauffage: ce genre de mesures «conçues pour le vrai monde» seront présentées à plusieurs reprises ce mois-ci par la candidate conservatrice.

Si elle est élue, la candidate promet également de militer pour la mise en place d’une prestation de maternité qui soit libre d’impôts. Une mesure qui plaira tout particulièrement aux jeunes parents, croit-elle.

«Papineau demeure quand même le 2e comté le plus pauvre au Canada. Il y a plusieurs enjeux et, moi, je veux être une députée éthique, qui amène des propositions qui aident vraiment les familles et les résidents.» -Sophie Veilleux

Le «candidat» Trudeau

À l’image de ses rivaux sur la ligne de départ, Mme Veilleux ne croit pas qu’il soit impossible de détrôner un premier ministre de son siège de circonscription.

«Je me présente contre le candidat Justin Trudeau. Il est au même niveau que moi. On veut et on va créer la surprise», insiste-t-elle.

Les citoyens de Papineau seraient par ailleurs «très réceptifs et accueillants» envers le message du Parti conservateur après quatre ans de règne libéral, selon la candidate.

«Disons que les gens ne sentent pas que l’argent revient dans leurs poches depuis 2015», ajoute-t-elle.

Celle qui est native de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension priorisera des rencontres avec les organismes dans les communautés au cours des prochaines semaines pour se faire une tête sur les besoins émergents dans la circonscription.

«Être sur le terrain, persuader, convaincre, vendre ma marque et mon produit, je connais ça. C’est la continuité de ce que je fais à tous les jours.» -Sophie Veilleux

Pour son parti, elle prédit «rien de moins que la majorité» au prochain scrutin. Souvent critiqué pour ses positions ambiguës, notamment sur l’avortement, le chef Andrew Scheer est «un homme humble en qui on peut avoir confiance, qui a toujours été en politique et qui gagne à être connu», soutient Mme Veilleux.

Appelée à réagir sur le scandale de SNC-Lavalin, dont le siège social est dans Papineau, la conservatrice s’est faite relativement prudente.

«Il n’y a eu aucune perte d’emplois à ce que nous sachons, et c’est tant mieux. L’un des atouts de notre pays, c’est l’État de droit. Donc nous allons respecter le fait qu’il s’agit d’une affaire devant la justice», a-t-elle noté.