Montréal
15:58 10 décembre 2019

Nouveau site web: la Ville promet de faciliter les demandes de permis

Nouveau site web: la Ville promet de faciliter les demandes de permis
Photo: Josie Desmarais/MétroL'élu municipal François W. Croteau a présenté le nouveau site web de la Ville de Montréal.

Les citoyens et les commerçants pourront obtenir des permis plus facilement l’an prochain, ce qui leur fera sauver du temps, promet la Ville, qui lancera officiellement son nouveau site web la semaine prochaine.

«Le nouveau site web met l’accent sur les besoins des citoyens et un accès plus facile aux services numériques pour l’ensemble de la population», affirme en conférence de presse le responsable des technologies de l’information à la Ville, François William Croteau. 

Les citoyens peuvent déjà depuis quelques mois obtenir certains permis en ligne en utilisant la version beta du site, notamment ceux nécessaires pour avoir un animal de compagnie ou effectuer des rénovations mineures.

La Ville indique d’ailleurs avoir reçu cette année environ 10 000 demandes de permis ou de renouvellement en ligne. Ce nombre atteint par ailleurs 6700 en ce qui a trait aux permis d’occupation temporaire du domaine public.

À partir du 18 décembre, la Ville activera officiellement son nouveau site web. Elle entend aussi ajouter une dizaine de nouveaux services numériques l’an prochain.

«On veut réduire le fardeau des citoyens et leur permettre de passer plus de temps en famille en ayant besoin de se déplacer moins souvent pour faire des demandes de permis ou encore des requêtes au 311 au téléphone», ajoute M. Croteau.

Ce dernier a d’ailleurs précisé que cette plateforme, qui disposera d’un moteur de recherche «plus performant», sera adapté aux personnes ayant des problèmes de vision.

«Ce sont tous des services qui, lorsqu’ils n’étaient pas disponibles en ligne, vous deviez faire des demandes aux comptoirs de votre arrondissement et parfois perdre deux ou trois heures.» -François William Croteau

Moins de tracas pour les commerçants

La Ville entend notamment permettre aux commerçants l’an prochain de faire des demandes de permis en ligne pour une enseigne ou de l’affichage commercial. Ils pourront aussi obtenir un certificat d’occupation du domaine public, sans se déplacer.

«Il ne faut pas oublier qu’un entrepreneur, c’est quelqu’un qui travaille souvent 60 ou 70 heures par semaine. Donc, de pouvoir aller chercher des permis en ligne, c’est un pas dans la bonne direction», a réagi à Métro la porte-parole de l’Association des sociétés de développement commercial de Montréal, Tasha Maurizio. 

Cette dernière estime toutefois que la Ville pourrait en faire plus pour réduire «le fardeau administratif des commerçants». Elle propose notamment la mise en ligne par la Ville de cartes interactives sur le zonage qui seraient plus facilement compréhensibles.

Désengorger le 311

En août dernier, une enquête du Journal de Montréal dévoilait que seulement 16% des appels au 311 ont été traités dans les temps le printemps dernier. Le taux d’efficacité visé par la Ville est de 80%.

Afin de contrer cette situation, la Ville entend bonifier l’application du 311 l’an prochain pour permettre à plus de citoyens d’y faire des requêtes sans avoir à effectuer un appel. Ces requêtes concernent notamment les nids-de-poule et les feux de circulation défectueux.

«À terme, quand les citoyens comprendront que c’est plus facile et rapide de faire ça en ligne ou avec leur téléphone [intelligent], ça va avoir un impact direct sur les demandes au téléphone du 311», estime M. Croteau.

Ce dernier a toutefois précisé que le service téléphonique du 311 demeurera accessible afin que les personnes âgées ou qui sont moins à l’aise avec les nouvelles technologies puissent en bénéficier. La Ville a d’ailleurs prévu dans son plus récent budget d’ajouter 30 employés à ce service l’an prochain.