Montréal
19:22 14 janvier 2020

Grand parc de l’Ouest: un emprunt de 13 M$ pour amorcer le développement du projet

Grand parc de l’Ouest: un emprunt de 13 M$ pour amorcer le développement du projet
Photo: Josie Desmarais/Métro

La Ville de Montréal entend emprunter 13 M$ au gouvernement Legault dans les prochains mois afin de procéder à l’acquisition de terrains et à l’aménagement du site du Grand parc de l’Ouest alors que ce projet prend forme tranquillement.

Cette demande d’emprunt fera l’objet d’une première adoption mercredi matin en séance du comité exécutif. Un avis de motion en séance du conseil d’agglomération sera ensuite présenté à la fin du mois de janvier, avant son adoption officielle le mois suivant. Le gouvernement du Québec pourra ensuite se pencher sur cette demande d’emprunt.

Ce montant correspond à la somme prévue au programme triennal d’immobilisations de la Ville pour «financer l’amorce du développement et de l’aménagement du Grand parc de l’Ouest» d’ici 2022.

À terme, la Ville entend réaliser le plus grand parc municipal du Canada dans l’ouest de l’île. Cet espace vert aura une superficie d’environ 3000 hectares, ce qui équivaut à huit fois la taille de Central Park, à New York. Le territoire visé englobe entre autres les parcs-nature de l’Anse-à-l’Orme et du Bois-de-L’Île-Bizard ainsi que des terres agricoles et privées. 

«Ce grand parc est un lieu stratégique pour développer des infrastructures naturelles permettant de rendre la ville plus résiliante face aux catastrophes dues aux changements climatiques. La Ville de Montréal souhaite investir et agir dans l’immédiat pour assurer la pérennité des milieux naturels ainsi que des milieux humides et hydriques», indiquent des documents du comité exécutif.

Acquisition de terrains

La Ville précise dans ses documents que ce montant servira notamment à financer «l’acquisition d’immeubles et de servitudes au projet». Il permettra aussi d’assurer le réaménagement de certains «milieux humides» situés dans la délimitation du Grand parc de l’Ouest.

L’an dernier, ce projet a déjà fait l’objet de plusieurs investissements. La Ville a notamment annoncé en décembre l’acquisition d’un terrain de 140 hectares dans Pierrefonds-Roxboro au coût de près de 84M$, en incluant les taxes. Ce terrain appartenait au promoteur Grilli Développement, qui fait partie du groupe de promoteurs qui veulent aménager 5500 logements dans Pierrefonds-Ouest dans le cadre du projet de Cap-Nature.

Grilli Développement a toutefois opté pour une entente à l’amiable avec la Ville, tandis que les autres promoteurs derrière ce projet ont entamé l’an dernier une poursuite de plus 170 M$ contre la Ville de Montréal.

La Ville a par ailleurs déboursé environ 1M$ en décembre pour acquérir deux terrains sur L’Île-Bizard totalisant près de 25 hectares. Deux mois plus tôt, elle avait déjà investi 5,1 M$ pour acquérir un terrain de près de 10 hectares dans Sainte-Anne-de-Bellevue.

Ce vaste projet fera d’ailleurs l’objet d’une consultation publique d’ici le printemps.