Montréal
09:05 5 décembre 2019

Grand parc de l’Ouest: Montréal achète deux terrains à L’Île-Bizard pour 1M$

Grand parc de l’Ouest: Montréal achète deux terrains à L’Île-Bizard pour 1M$
Photo: Josie Desmarais/MétroLe Grand parc de l'Ouest englobera entre autres le Parc-nature du Cap-Saint-Jacques. Sa superficie totale sera de 3200 hectares, ce qui en fera le plus grand parc urbain municipal du pays.

Montréal injecte 1 M$ pour acheter deux terrains de 25 hectares dans l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, avec pour objectif d’agrandir le territoire de son Grand parc de l’Ouest. C’est la deuxième acquisition en deux mois à survenir dans ce projet, la Ville ayant déjà investi 5,1 M$ dans un autre espace de 10 hectares à Sainte-Anne-de-Bellevue, en octobre dernier.

«L’achat de ces milieux naturels témoigne de la volonté de notre administration de protéger la biodiversité», a martelé jeudi la mairesse Valérie Plante.

Près de 750 000$ iront dans un terrain de 22 hectares dont l’achat est financé «à moitié» par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). D’une superficie de 22 hectares, il se trouve dans la zone agricole du secteur de Pointe-Théorêt, non loin de la montée Wilson et du chemin Cherrier, dans le sud-ouest de L’Île-Bizard.

Le second espace, lui, est beaucoup plus petit. Mais il se situe «en plein cœur du parc-nature du Bois-de-L’île-Bizard», souligne l’administration Plante. Il couvre trois hectares de superficie, et sera acquis pour 250 000$. Les deux acquisitions ont été adoptées à huis clos, mercredi, par le comité exécutif de la Ville.

Appelé à réagir, le coordonnateur exécutif au développement de la CMM, Stéphane Pineault, rappelle que ce projet aura des impacts positifs sur la Trame verte et bleue du Grand Montréal. «C’est un réseau récréotouristique que nous travaillons à construire depuis quelques années, qui permet de mettre en valeur nos milieux naturels et d’en améliorer l’accès à la population tout en les protégeant. L’acquisition viendra consolider ce réseau, qui compte déjà 150 sites dans la région», témoigne-t-il.

La Ville estime qu’à terme, cet «immense parc-nature» municipal sera le plus grand en milieu urbain au Canada. «Il permettra de contribuer à son attrait en offrant aux Montréalais l’accès à de vastes espaces verts d’une très grande qualité», clame la mairesse Plante.

D’autres annonces à venir sur le Grand parc de l’Ouest

Projet phare de Projet Montréal, le Grand parc de l’Ouest s’est vu réserver la somme de 13 M$ en 2021 et en 2022 lors du dépôt du dernier budget de l’administration municipale. Les fonds iront surtout pour l’acquisition des terrains nécessaires à son développement.

Des consultations citoyennes, en 2020, devront toutefois précéder les investissements majeurs, a précisé la Ville.

Appelé à réagir, le maire de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Normand Marinacci, affirme accueillir «avec enthousiasme» la nouvelle.

«En devenant propriétaire de ces milieux naturels, nous nous assurons de maintenir à long terme la vocation spéciale de L’Île-Bizard», insiste-t-il, disant vouloir miser sur la protection du «caractère champêtre» de celle-ci.

Le Grand Parc de l’Ouest, qui comprendra plusieurs aires protégées existantes, aura une superficie totale équivalente à huit fois celle de Central Park, à New York. Il regroupera notamment les parcs-nature de l’Anse-à-l’Orme, le Bois-de-la-Roche et le Cap-Saint-Jacques. Des secteurs qui ne sont actuellement pas protégés y seront aussi inclus.