Montréal

Blocus ferroviaire: le service de train de banlieue de la ligne Candiac reprendra cet après-midi

REM train de banlieue exo
Photo: Josie Desmarais/Métro

Le service de train de banlieue de la ligne Candiac reprend enfin cet après-midi, au lendemain du démantèlement de la barricade de Kahnawake.

Le service était interrompu depuis près d’un mois sur cette ligne en raison d’un blocus ferroviaire effectué en soutien avec les chefs héréditaires Wet’suwet’en, qui s’opposent au projet de gazoduc Coastal GasLink, en Colombie-Britannique.

La barricade, qui bloquait la voie ferrée du Canadien Pacifique (CP), a été levée jeudi midi. L’organisme de transport exo aura toutefois dû attendre plus de 12 heures après la fin de ce blocus avant de pouvoir reprendre le service sur la ligne de train Candiac. Le prochain train circulera à 15h55.

«Les voies ne nous appartiennent pas. On avait vraiment besoin d’avoir l’autorisation du CP pour pouvoir circuler et on l’a obtenue en début d’après-midi», a expliqué à Métro la porte-parole d’exo, Catherine Maurice.

Le mois dernier, une barricade sur la voie ferrée du Canadien National (CN), à la hauteur de Saint-Lambert, a aussi perturbé le service de la ligne de train de Mont-Saint-Hilaire pendant quelques jours. À la suite de l’obtention d’une injonction par le CN et de la visite de la Sûreté du Québec sur place, le service a finalement repris le 24 février.

Pendant les perturbations sur ces deux lignes, exo avait mis en place des mesures alternatives par bus.

La crise se résorbe

La levée des barricades à Kahnawake, jeudi midi, puis à  Listuguj, en Gaspésie, en soirée, a marqué la fin des blocus ferroviaires qui ont nui au transport des marchandises et au service de train de banlieue pendant plusieurs semaines.

Ainsi, le CN a rappelé au cours de la semaine la plupart des 450 travailleurs que l’entreprise avait licencié le mois dernier en raison de ces blocus, dont les impacts financiers sont évalués à plusieurs millions de dollars.

Cette crise a d’ailleurs fait perdre des plumes au gouvernement de Justin Trudeau. Selon un sondage de la firme Abacus publié jeudi, celui-ci reçoit l’approbation actuellement que de 33% des Canadiens, en baisse de 4% par rapport au mois dernier.

Articles récents du même sujet