Montréal
12:20 12 mars 2020 | mise à jour le: 12 mars 2020 à 18:29 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus: le Quartier chinois fonctionne au ralenti

Coronavirus: le Quartier chinois fonctionne au ralenti
Photo: Josie Desmarais/MétroLa mairesse de Montréal Valérie Plante est allée à la rencontre des commerçants du Quartier chinois.

Les commerçants du Quartier chinois de Montréal sont durement touchés par la peur liée au coronavirus, qui vient plomber leur chiffre d’affaires.

Le tourisme, une des principales sources de revenus pour ce secteur culturel de la métropole, n’est plus au rendez-vous. Alors que le premier ministre François Legault demande l’annulation des événements non nécessaires, on constate que les vacanciers pullulent moins au centre-ville.

«Depuis le mois dernier on a constaté une diminution d’à peu près 40% de notre clientèle», confie Mme Ven, gérante du restaurant Lan zhou, sur le boulevard Saint-Laurent.

La raison est sans équivoque: la crainte de fréquenter un lieu associé à l’origine d’éclosion du COVID-19.

«Parce que plusieurs personnes qui travaillent dans le Quartier chinois proviennent de la Chine, les gens ont peur de venir manger ici à cause du coronavirus», poursuit-elle.

La gérante assure que toutes les précautions ont été prises pour maintenir l’hygiène dans le restaurant. Gants pour préparer les repas, lavages fréquents des mains pour les employés, essuyage systématique des tables et des stations de travail. Pourtant, la crainte persiste et Mme Ven espère que la crise se terminera bientôt.

«Les taxes municipales sont fortes ici dans le Quartier chinois, c’est difficile pour nous», insiste Mme Ming, propriétaire de la boutique le Centre de Cadeau oriental, sur De La Gauchetière.

Cette dernière a vu son chiffre d’affaires descendre depuis le Nouvel An chinois, le 25 janvier dernier.

La mairesse veut calmer le jeu

La mairesse de Montréal, Valérie Plante est venue à la rencontre des résidents et commerçants du Quartier chinois, jeudi 12 mars, afin de faire preuve de solidarité à leur endroit.

«Le coronavirus ne doit pas laisser la place à des comportements discriminatoires ou des gestes qui seraient inappropriés. J’appelle donc la population, les Montréalais et Montréalaises à venir faire un tour dans le Quartier chinois, et je pourrais dire la Petite Italie également, pour montrer notre support, tout en respectant les règles de base pour contenir le virus», a souligné Mme Plante.

L’élue s’est par la suite rendue dans quelques établissements du secteur pour aller à la rencontre de leurs employés.

Bonnes mesures d’hygiène obligent, la mairesse s’est tout de même abstenue de serrer la main à ses interlocuteurs.

Vous aimeriez aussi:

Articles similaires