Montréal
03:30 17 mars 2020 | mise à jour le: 16 mars 2020 à 11:11

Pression populaire pour le retour des trottinettes électriques Lime et Bird

Pression populaire pour le retour des trottinettes électriques Lime et Bird
Photo: 123RFUne trottinette électrique de Lime.

L’administration de Valérie Plante aurait reçu près de 2000 courriels de la part de citoyens réclamant le retour des trottinettes électriques en libre-service dans la métropole. Une option qu’exclut la Ville pour 2020.

Le mois dernier, la Ville a annoncé qu’elle ne reconduirait pas cette année le projet pilote qui a permis la circulation l’an dernier de 680 trottinettes électriques en libre-service des opérateurs Lime et Bird dans les rues de la métropole. Une décision prise face au «constat d’échec» des opérateurs à respecter les règles de stationnement de la métropole.

Depuis, les deux opérateurs ont contacté leurs usagers pour les inciter à faire pression sur la Ville afin qu’elle revienne sur sa décision. Selon les informations fournies à Métro par les opérateurs, plus de 1200 utilisateurs des trottinettes de Lime et environ 600 de Bird ont envoyé dans les dernières semaines des courriels à plusieurs élus de la Ville.

Dans son bilan du projet pilote, l’administration Plante souligne que seulement 20% des trottinettes électriques de ces deux opérateurs ont été immobilisées dans les 410 aires aménagées à cet effet l’été dernier à des intersections de différents arrondissements centraux. De nombreux citoyens ont laissé celles-ci sur les trottoirs, voire au fond du canal de Lachine. Par ailleurs, nombre d’entre eux n’ont pas respecté l’obligation de porter un casque de protection. 

«Je comprends les préoccupations de la Ville, c’est sûr et certain. Mais je ne crois pas que ce soit au point qu’il faille retirer les trottinettes. Je crois qu’il y a un travail à faire tant auprès de la Ville que des utilisateurs», estime Malek Nachi, un des nombreux Montréalais qui ont contacté la Ville. 

Le projet-pilote des trottinettes électriques en libre-service a eu lieu de la mi-août à la mi-novembre. Face au haut taux de délinquance des usagers en matière de stationnement, la Ville a durci le ton à la fin du mois d’octobre. Elle a ensuite remis 110 amendes en deux semaines, dont 59 à Lime.

Possible retour des trottinettes électriques

Le président-directeur général de Bird Canada, Stewart Lyons, se montre confiant qu’il réussira à convaincre l’administration Plante de revoir sa position.

«Je dirais que le projet pilote a été un grand succès. Le seul enjeu problématique, c’était celui du stationnement», affirme-t-il à Métro

Les données de la Ville montrent que ce mode de transport alternatif a connu un franc succès auprès des Montréalais l’été dernier. Par ailleurs, 27% des déplacements qu’ont réalisé les utilisateurs de ces engins pendant le projet pilote avaient comme origine ou destination une station de métro ou de train.

«Les gens ne l’utilisaient pas seulement pour le plaisir, mais comme un vrai moyen de déplacement, ce qui est très important», souligne M. Lyons. 

Ce dernier affirme être en «discussions actives» avec la Ville pour tenter de trouver des moyens de permettre le retour des trottinettes électriques en libre-service dans la métropole.

 «Au cours des prochains mois, nous allons présenter de nouvelles solutions à la Ville. Espérons que certaines d’entre elles vont fonctionner.» -Stewart Lyons, président-directeur général de Bird Canada

En plus de l’enjeu du stationnement, l’expert en planification des transports Pierre Barrieau estime que la Ville doit aussi tenir compte du piètre état des routes de la métropole dans son analyse concernant l’avenir des trottinettes électriques à Montréal.

«Je pense que c’est une solution de mobilité intéressante. Par contre, les routes montréalaises sont en bien trop mauvais état pour la grosseur des roues des trottinettes en libre-service», souligne M. Barrieau. Cette situation peut nuire à la sécurité des utilisateurs de ces engins, ajoute l’expert.

Interpellée par Métro, l’administration de Valérie Plante a réitéré que la «la décision pour cette année de suspendre le projet pilote entourant le déploiement des trottinettes est finale». Elle demeure toutefois ouverte à la discussion en prévision de 2021.

«Il est important de prendre un temps d’arrêt afin de réfléchir avec les opérateurs à un terrain d’entente», a indiqué l’attachée de presse du comité exécutif, Laurence Houde-Roy. 

 

Articles similaires