Montréal
18:04 30 mars 2020 | mise à jour le: 30 mars 2020 à 18:17 temps de lecture: 5 minutes

Coronavirus: la pandémie installée dans tous les arrondissements de Montréal

Coronavirus: la pandémie installée dans tous les arrondissements de  Montréal
Photo: Josie Desmarais/Métro

Une liste dénombrant les cas de personnes atteintes du coronavirus pour les arrondissements et villes liées de Montréal démontre bien que tous les secteurs de la métropole sont touchés par la pandémie.

La liste publiée sur le site de la Direction de la Santé publique de Montréal ne laisse aucun doute: pas un quartier n’est à l’abri du coronavirus.

Certains arrondissements sont cependant plus durement affligés. Tel qu’annoncé dimanche par la Ville de Montréal et les autorités sanitaires, l’Ouest et les quartiers centraux rassemblent le plus grand nombre de cas.

On sait désormais dans quelle mesure exacte. Parmi les arrondissements, c’est Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce qui est le plus sévèrement frappé, avec 161 cas rapportés. Viennent ensuite, Rosemont–La Petite-Patrie (80), Ville-Marie (67), Le Plateau-Mont-Royal (67), et LaSalle (66).

Plusieurs arrondissements de l’Est et du Nord de la métropole ne sont pas épargnés: Ahuntsic-Cartierville en dénombre 54, suivi de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles (41), Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (40), Montréal-Nord (26) et Saint-Léonard (17).

Les villes liées n’y échappent pas non plus. Côte-Saint-Luc rapporte 107 cas, suivie de loin par Westmount (25), Hampstead (18), Ville Mont-Royal (18) et Dollard-des-Ormeaux (17).

Toutefois, 487 cas ont été classés dans la section «territoire inconnu», l’information sur la résidence de ces personnes dépistées n’étant pas disponible. Au total, on dénombre 1 612 cas d’individus atteints de la COVID-19 à Montréal en date du 29 mars. Au Québec, il y en a 3 430 à ce jour.

Réactions dans les arrondissements

Contactés à ce sujet, les cabinets de la mairesse de Montréal et du maire de Rosemont–La Petite-Patrie n’ont pas désiré émettre de commentaire.

Pour sa part, la mairesse de LaSalle, Manon Barbe, ne veut pas trop s’avancer sur les raisons qui feraient en sorte que son arrondissement est parmi les plus durement touchés, préférant laisser les experts se prononcer dans ce dossier.

«Il faut savoir qu’à LaSalle, on a des bâtiments avec une grande concentration de personnes, des immeubles à logements. Alors, c’est certain […] qu’il y a plus de chances de transmission que dans des petits bungalows où tout le monde reste seul chez soi. On a un bâti avec des densités qui sont plus propices à ça», dit l’élue.

Son collègue d’Ensemble Montréal, le maire de l’Arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, croit de son côté que si ce secteur de la ville a été relativement épargné, c’est «parce que les travailleurs et les citoyens respectent en général les consignes». Saint-Laurent compte 40 personnes atteintes de la COVID-19.

Le SPVM en mode «sensibilisation»

Malgré ces nouvelles informations, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ne prendra pas de mesures additionnelles pour viser les territoires les plus touchés.

«Il se peut théoriquement que des quartiers où l’on retrouve moins de cas demandent tout de même notre attention. Prenons Ville-Marie, qui connaît un gros problème d’itinérance: même si l’arrondissement avait moins de cas rapportés, il nous faudra sans doute y intervenir plus souvent qu’ailleurs, parce que cette population est plus à risque et pourrait avoir besoin de notre aide», explique André Durocher, inspecteur au cabinet du directeur du SPVM.

Par ailleurs, bien que la Santé publique fasse désormais appel au SPVM pour assurer l’application des mesures de distanciation sociale et de confinement, les forces de l’ordre n’ont pas l’intention d’épingler systématiquement les contrevenants, misant plutôt sur la sensibilisation.

«On va toujours favoriser l’éducation et la sensibilisation. Il y a des cas où les gens peuvent ne pas être au courant de toutes les mesures qu’ils doivent suivre, où de comment ils doivent les suivre. C’est beaucoup de cas par cas», insiste l’inspecteur.

Impossible pour l’instant au SPVM de faire un lien entre des cas de non-respect des directives de la part des autorités sanitaires et du nombre de personnes infectées par arrondissement.

M. Durocher rappelle que les policiers ne remettent pas directement d’amendes lorsqu’ils pincent un contrevenant. «Selon la Loi sur la santé publique, nous devons rédiger un rapport d’infraction qui sera remis au Directeur des poursuites criminelles et pénales. C’est lui qui décidera si des accusations seront portées et s’il faut imposer une amende à la personne.»

Liste complète des cas par arrondissement et ville liée

Ahuntsic–Cartierville 54
Anjou 9
*Baie-D’Urfé 2
*Beaconsfield 10
Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce 161
*Côte-Saint-Luc 107
*Dollard-des-Ormeaux 17
*Dorval  7
*Hampstead 18
*Kirkland 7
Lachine 19
LaSalle 66
L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève 5
Mercier–Hochelaga-Maisonneuve 40
*Montréal-Est 1
Montréal-Nord 26
*Montréal-Ouest 3
*Mont-Royal 18
Outremont 56
Pierrefonds–Roxboro  26
Plateau-Mont-Royal  67
*Pointe-Claire 11
Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles 41
Rosemont–La Petite Patrie 80
*Sainte-Anne-de-Bellevue 2
Saint-Laurent 40
Saint-Léonard 17
*Senneville 0
Sud-Ouest 46
Verdun 36
Ville-Marie  67
Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension 41
*Westmount 25
Territoire inconnu 487
Total à Montréal 1 612

*Source: Direction de la Santé publique à Montréal

Avec la collaboration de Carl Sincennes et de Laurent Lavoie

Articles similaires