Montréal
16:50 26 mai 2020 | mise à jour le: 26 mai 2020 à 17:45 temps de lecture: 4 minutes

Canicule: course contre la montre pour doter les CHSLD de climatiseurs

Canicule: course contre la montre pour doter les CHSLD de climatiseurs
Photo: Archives Métro

Alors que des journées de canicule sont attendues dans les prochains jours dans la métropole, la santé publique de Montréal s’est réjouie mardi que Québec ait autorisé l’ensemble des établissements, dans une nouvelle directive, à procéder à l’installation de climatiseurs. Le réseau met actuellement les «bouchées doubles» pour procéder rapidement, surtout dans les CHSLD.

«C’est une excellente nouvelle […] Certains ont déjà terminé l’installation et ailleurs, les opérations sont en cours. Le but est de procéder le plus rapidement possible», a expliqué la coordonnatrice régionale des mesures d’urgence au CIUSSS Centre-Sud, Caroline Dusablon.

Elle affirme que «plusieurs établissements» avaient déjà commencé à se préparer pour une éventuelle vague de chaleur. Des cellules de crise ont d’ailleurs été mises sur pied. Cela dit, les autorités n’étaient toutefois pas en mesure, mardi, de dire combien de temps prendrait l’installation de tous les climatiseurs à Montréal.

«On sera prêts si les critères de chaleur accablante sont atteints cet été. Les adaptations au contexte de la pandémie sont essentielles.» -Caroline Dusablon, au CIUSSS Centre-Sud

Dans un avis interne publié cette semaine, l’Institut national de santé publique (INSPQ) invite toutefois les établissements à peser les avantages et les inconvénients avant d’installer des climatiseurs. Le risque de transporter davantage les gouttelettes infectées par la COVID-19 demeure réel, dit-on.

«Le risque lié à la chaleur est un risque immédiat. L’impact peut être fatal. On juge plus important d’avoir de la climatisation pour que les gens soient confortables, versus le volet de la transmission. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas mettre toutes les précautions», soulève à ce sujet la directrice régionale de la santé publique de Montréal, Mylène Drouin.

Les jeux d’eau rouvrent pendant la canicule

Bon nombre d’arrondissements ouvriront «progressivement» les jeux d’eau sur leur territoire, à compter de mardi, a annoncé la Ville de Montréal. Objectif: «permettre aux familles de se rafraîchir» pendant la canicule. La Dre Drouin affirme que «d’autres mesures» sont examinées pour favoriser un rafraîchissement à l’extérieur. Les risques de transmission y sont moins élevés.

Plusieurs scénarios, dont l’aménagement de lieux dédiés dans des arénas, sont aussi examinés pour les personnes qui doivent s’isoler pendant 14 jours.

«La priorité est que vous demeuriez isolé. On vous demande de tout faire à l’intérieur de votre résidence pour rester au frais.» -Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal

Afin de protéger la population et les travailleurs, la santé publique réduira les heures d’ouverture de ses unités mobiles. Celles-ci ouvriront toujours à 10h, mais fermeront maintenant deux heures plus tôt, à 14h, pendant la période de chaleur.

Plus tôt, mardi, Métro révélait que malgré la vague de chaleur attendue à Montréal, le gouvernement Legault n’a pas prévu de plan d’ouverture temporaire des aires climatisées, comme les bibliothèques et les centres commerciaux. Ces solutions font partie «des réflexions», dit la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau.

Montréal sous contrôle

La situation épidémiologique de Montréal semble «progresser dans la bonne direction», a par ailleurs indiqué la Dre Drouin. Elle dit constater une «baisse lente mais constante» de la transmission du virus sur le territoire.

Hier, 272 nouveaux cas été recensés, et aujourd’hui, 198, portant le total à 24 388. La baisse d’admissions se poursuit par ailleurs dans les hôpitaux et les soins intensifs.

«On va dans la bonne direction, mais on demande à la population de rester vigilante malgré tout. Le virus circule toujours, et les éclosions sont toujours une possibilité», conclut Mme Drouin.

Articles similaires