Montréal
16:14 30 juin 2020 | mise à jour le: 30 juin 2020 à 17:11 temps de lecture: 4 minutes

Renommer la station Lionel-Groulx porterait à confusion, plaide la Ville

Renommer la station Lionel-Groulx porterait à confusion, plaide la Ville
Photo: Pablo Ortiz/MétroLe métro Lionel-Groulx se situe à la jonction de la ligne orange et verte.

Il semble qu’il soit pour le moins compliqué de renommer la station de métro Lionel-Groulx, tel que le réclament près de 20 000 personnes dans une pétition. L’administration Plante, qui reconnaît que le débat est pertinent, affirme toutefois qu’il en va d’une question de logistique. C’est que le nom des stations doit d’abord aider les Montréalais à se repérer.

«Pour les réseaux de transport, les noms des stations doivent faire en sorte que les gens se représentent facilement là où il sont dans la ville. Les stations portent le nom des rues aux abords desquelles elles sont localisées. Et les rues de Montréal ont été nommées il y a déjà un certain temps», a expliqué mardi la responsable du patrimoine au comité exécutif, Émilie Thuillier, lors d’une séance du conseil municipal. «Quand on fait des nouvelles stations de métro, on peut se permettre effectivement d’aller chercher des noms différents», ajoute-t-elle.

Les citoyens derrière la pétition, eux, suggèrent que le nom de Lionel-Groulx soit remplacé par celui du virtuose du jazz, Oscar Peterson.

«Cela permettrait de célébrer l’héritage d’un homme qui a fièrement représenté notre ville sur la scène internationale et de célébrer la belle diversité culturelle et la représentation que les Montréalais noirs apportent.» -Naveed Hussain, instigateur de la pétition

M. Hussain précise que son but «n’est pas de minimiser l’impact qu’a eu Lionel Groulx, mais surtout de «reconnaître la juste valeur» de M. Peterson. À cela, Mme Thuillier répond que «M. Peterson a déjà été honoré»; un parc a notamment été nommé en son honneur dans l’arrondissement du Sud-Ouest. «Ce sera un plaisir de travailler avec d’autres collègues pour voir comment on peut continuer de célébrer la mémoire de cet homme formidable», assure-t-elle cependant.

Une «grande transformation»

Si plusieurs signataires approuvent simplement le fait de renommer la station de métro Lionel-Groulx pour la portée de la figure d’Oscar Peterson, d’autres n’hésitent pas à souligner le caractère antisémite reproché à Lionel Groulx.

Ce dernier est considéré comme une personnalité importante du nationalisme francophone du 20e siècle.

«En ce moment, on vit une grande transformation dans notre monde. Il y a des comportements qui étaient vus à l’époque comme étant normaux qui sont sont remis en question pour toutes sortes de raisons.» -Émilie Thuillier, de la Ville de Montréal

L’élue estime toutefois qu’il est «possible d’agir dans le présent» et de changer les mentalités, notamment en évaluant comment il est possible que la toponymie «reflète davantage la réalité montréalaise», tant au niveau du métro mais aussi des rues et des parcs.

Un plaidoyer pour la mémoire collective

D’autres citoyens, eux, refusent que le nom de Lionel Groulx soit rayé de la carte du métro de Montréal. Et ce, «au nom de la préservation de la mémoire collective et de notre patrimoine intellectuel». Mais aussi «au nom du respect envers l’un de nos plus grands écrivains et historiens».

Menés par Vincent Filteau, les quelque 8000 signataires affirment que de renommer la station représenterait «un consentement à l’amnésie et une refonte de notre passé qui n’a aucune raison d’être».

Le Montréalais affirme qu’en allant de l’avant, la Ville manquerait à son devoir de protéger la population «de l’oubli collectif» et de «maintenir vivant le lien entre le passé, le présent et l’avenir de Montréal et du Québec». Son groupe reconnaît toutefois que le nom d’Oscar Peterson pourrait être utilisé pour une nouvelle station de métro.

Articles similaires