Montréal
16:31 6 juillet 2020 | mise à jour le: 6 juillet 2020 à 18:45 temps de lecture: 4 minutes

Montréal rendra obligatoire le port du masque dans les lieux publics fermés

Montréal rendra obligatoire le port du masque dans les lieux publics fermés
Photo: Josie Desmarais/MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda.

La Ville de Montréal rendra obligatoire à la fin du mois le port du masque dans les lieux publics fermés de la métropole, comme les bars, les restaurants et les magasins.

Alors que certaines régions du Québec connaissent une légère reprise du nombre de cas de coronavirus, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé lundi que la Ville créera un règlement afin de rendre le port du couvre-visage obligatoire dans tous les lieux publics fermés.

«Au cours des derniers jours, nous avons été témoins de l’émergence de certains foyers d’éclosion en banlieue de la métropole, qui pourrait venir miner les efforts que nous faisons depuis le début de cette pandémie», a indiqué Mme Plante en fin d’après-midi lundi dans une déclaration sur les réseaux sociaux.

Des rassemblements sans distanciation ont été rapportés dans les derniers jours, faisant craindre une résurgence du nombre de cas de coronavirus. Ce week-end, un bar du quartier Dix30, à Brossard, a notamment défrayé la manchette après que la Direction de santé publique de la Montérégie ait appelé les clients ayant fréquenté le Mile Public House le 30 juin à effectuer un test de dépistage. Plusieurs clients atteints du coronavirus avaient alors fréquenté l’établissement. La Montérégie représente d’ailleurs la région du Québec où la situation du coronavirus s’est le plus détérioré dans les derniers jours. Lundi, Québec y rapportait 33 nouveaux cas en 24 heures.

«Je veux être claire: nous devons tout mettre en oeuvre pour nous protéger. C’est pourquoi la Ville de Montréal travaille présentement sur un règlement rendant obligatoire le port du couvre-visage dans les lieux publics fermés», a ajouté Mme Plante.

«C’est un pan complet de notre économie, ainsi que la santé et le salaire de milliers de travailleurs qui est en jeu.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Suivre le transport en commun

L’entrée en vigueur de ce règlement devrait concorder avec la fin de la période de transition dans la mise en application de l’obligation de porter un couvre-visage dans le transport en commun, qui aura lieu le 27 juillet. Les personnes qui ne porteront pas un masque se verront alors refuser l’accès aux bus des sociétés de transport du Québec et au réseau du métro de Montréal.

La Ville emboîtera ainsi le pas à Toronto, qui rendra le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics fermés à compter du 7 juillet. Contacté par Métro, le cabinet de la mairesse Plante a confirmé que son règlement, qui est toujours en cours de rédaction, s’appliquera à tous les commerces de la métropole, incluant les bars et les restaurants, mais aussi les centres sportifs et les bibliothèques, entre autres. La mise en application du règlement devrait toutefois prévoir une période de grâce pour donner le temps aux commerces de Montréal de s’adapter à celui-ci.

«Bien qu’à terme, nous n’hésiterons pas à sévir à l’endroit des contrevenants afin de faire respecter l’application du règlement, il s’agit à nos yeux d’une façon d’aider les commerçants à faire respecter plus facilement les règles auprès de leurs clients et de cibler une minorité d’établissements délinquants», précise d’ailleurs Mme Plante.

Détails à venir

La Ville n’a pu préciser lundi à quel moment aura lieu la séance du conseil municipal extraordinaire qui mènera à l’adoption de ce règlement. Métro n’a pu avoir des détails également sur les amendes que devrait prévoir ce règlement.

«Tous les détails seront annoncés prochainement», assure l’attachée de presse du cabinet de Mme Plante, Catherine Cadotte

Trop tard, selon l’opposition 

Selon l’opposition officielle, cette annonce survient trop tard.

«C’est la bonne décision au mauvais moment», laisse tomber le chef d’Ensemble Montréal, Lionel Perez. Ce dernier avait présenté une motion le 26 mai, pour demander à ce que le port du masque devienne obligatoire dans les transports en commun et les lieux publics fermés. L’administration Plante avait alors rejeté celle-ci.

Articles similaires