Les choix de la rédac
14:24 20 juillet 2020 | mise à jour le: 22 juillet 2020 à 16:12 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: seuls trois bars touchés sur 924 à Montréal

COVID-19: seuls trois bars touchés sur 924 à Montréal
Photo: Andrew Burton/Getty Images

La situation épidémique dans les bars ne serait pas aussi critique que prévu. À Montréal, seuls trois bars sur un total de 924 ont fait part d’éclosions de COVID-19 depuis leur réouverture, a rapporté lundi la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault.

«Le phénomène est contrôlé», a ajouté le conseiller stratégique de la direction nationale de santé publique, Richard Massé. Sur les 667 cas rapportés par la Santé publique dans les trois dernières semaines, 113 auraient fréquenté des bars, sans nécessairement avoir contracté le coronavirus à l’intérieur, selon ses chiffres les plus récents.

À ces trois bars montréalais s’ajoute un établissement de la Rive-Sud, le Mile Public House, qui avait fait les manchettes récemment pour de larges rassemblements sans distanciation physique.

La semaine dernière le premier ministre François Legault avait convenu que le risque de transmission dans les bars était moins élevé que prévu. Dans les jours précédents, son gouvernement avait maintes fois fait allusion à une potentielle refermeture des bars.

La situation dans les bars demeure donc «circonscrite» a tenu à rassurer la ministre Guilbault. «Ces résultats-là nous rassurent, mais c’est en évaluation constante», a souligné l’élue de la Coalition avenir Québec.

Quant à la situation générale au Québec, elle «est stable», a affirmé Mme Guilbault. Le nombre de cas quotidien a maintenant dépassé le plancher des 100 pour une huitième journée de suite.

Un soupir de soulagement

Les chiffres évoqués par la santé publique rassurent la Nouvelle association des bars du Québec (NABQ). Son président, Pierre Thibault, s’attend à voir plusieurs établissements de la province «sécurisés» par la tendance observée récemment.

«Depuis une semaine, les bonnes nouvelles s’accumulent. On est en train de sauver un paquet de PME», a lancé celui qui est aussi propriétaire de la Taverne Saint-Sacrement, à Montréal.

L’imposition du masque s’est d’ailleurs bien déroulée dans les établissements membres de la NABQ, rapporte M. Thibault. La Santé publique requiert depuis samedi de porter un masque dans tous les lieux publics clos.

«On n’a pas eu de prise de bec. Le monde comprend», a-t-il évoqué.

Vacances: appel à la prudence

Mme Guilbault, qui joue aussi le rôle de ministre de la Sécurité publique a invité les Québécois à continuer de suivre les consignes de santé publique à mesure qu’ils prendront leurs vacances. Les Québécois ont fait preuve de «civisme» depuis que l’imposition du port du couvre-visage, a-t-elle affirmé.

«Il faut aussi respecter les consignes dans les campings», a par ailleurs martelé Mme Guilbault lors de son point de presse au côté du Dr Massé.

Le dépistage se poursuit

Le blitz de dépistage amorcé dans la province la semaine dernière continue d’ailleurs sur sa lancée. Pour une quatrième journée de suite, les autorités sanitaires ont testé plus de 13 000 personnes.

L’appel à aller se faire tester lancé il y a plus d’une semaine par la Santé publique a rejoint les oreilles des Montréalais. Plusieurs d’entre eux se sont d’ailleurs amassés devant les cliniques de dépistage de la métropole la semaine dernière, générant d’importantes files d’attente.

Articles similaires