National
13:20 6 juillet 2020 | mise à jour le: 6 juillet 2020 à 16:54 temps de lecture: 4 minutes

Coronavirus: «Nous n’hésiterons pas à fermer» des bars

Coronavirus: «Nous n’hésiterons pas à fermer» des bars
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de la Santé, Christian Dubé

Québec veut serrer la vis aux bars et aux établissements privés qui ne respectent pas les règles de santé publique. Confronté à d’importantes éclosions cette fin de semaine, le ministre de la Santé et des Services sociaux martèle qu’il «sanctionnera les fautifs».

«Je veux être clair. Nous n’hésiterons pas à fermer des établissements», a indiqué le ministre Christian Dubé lors d’un point de presse à Montréal.

Québec est «en train de regarder» la possibilité de donner des pouvoirs plus importants aux policiers dans les établissements privés. Les clients pourraient donc se voir imposer des amendes.

La police aura d’ailleurs «une présence plus forte» aux abords des lieux à risque dès jeudi, a indiqué M. Dubé.

Un reconfinement total des bars n’est pas exclu, a réitéré l’élu de La Prairie. Québec amorcera cette semaine des discussions avec des organismes comme la Régie des alcools et des jeux pour s’assurer que le message passe auprès des établissements qui se sont récemment vu déconfinés.

D’importants rassemblements sans distanciation ont été rapportés cette fin de semaine, entre autres dans un bar de Brossard. Ces situations font craindre une résurgence des cas, comme aux États-Unis, où le déconfinement s’est fait rapidement.

«Vous avez la responsabilité de faire respecter les consignes de la santé publique.» -Christian Dubé aux propriétaires de bars

Mais cette responsabilité revient aussi au public, a convenu le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, lundi. «Il y a aussi un rôle dans la population. On ne veut pas vivre ce qui s’est passé aux États-Unis», a-t-il indiqué.

S’il dit ne pas regretter la réouverture des bars, Dr Arruda affirme avoir la mèche courte. «Je peux être un bad boy. Je ne veux pas l’être, mais je peux être un bad boy», a-t-il illustré.

Une annonce bien accueillie

À la Nouvelle association des bars du Québec (NABQ), cet avertissement tombe à point. «Nous souhaitons souligner notre appui à la volonté du ministre de sanctionner les fautifs», a indiqué dans un communiqué de presse le président de l’organisme, Pierre Thibault.

En entrevue avec Métro, certains tenanciers qui ont pignon sur rue à Montréal font d’ailleurs état de leur consternation par rapport aux comportements de certains de leurs collègues cette fin de semaine. «Il y a des commerces qui ne font rien. […] Ce n’est pas raisonnable», s’insurge l’un d’eux.

Chez Restaurants Canada, dont plusieurs membres tiennent des bars, l’écho est le même.

«La pire chose qui peut arriver, c’est qu’on doive refermer. Il faut être discipliné, sérieux. On appuie fermement les propos du ministre Christian Dubé», a tonné le vice-président aux affaires fédérales et québécoises de l’organisme, David Lefebvre.

Masque obligatoire dans le transport

Par ailleurs, à une semaine jour pour jour de l’obligation du masque dans les transports en commun, le ministre Dubé s’est dit prêt, lundi, à apporter quelques modifications au règlement.

«On peut accélérer la mesure si on voit sur le terrain qu’elle n’est pas considérée sérieusement», a-t-il lancé.

C’est dès le 13 juillet que les usagers du transport en commun auront l’obligation de mettre un couvre-visage.

À Montréal, la mairesse Valérie Plante, a annoncé lundi que la Ville créera un règlement afin de rendre le port du couvre-visage obligatoire dans tous les lieux publics fermés.


Situation au Québec

Le nombre de cas confirmés dans la province continue de suivre une courbe stagnante. Après s’être élevés au-dessus de la barre des cent samedi, le nombre de nouveaux cas est redescendu sous les 80 dimanche et lundi.

Pour la première fois en trois semaines, toutefois, le nombre d’hospitalisations dues à la COVID-19 a grimpé au Québec. On en compte six de plus, pour un total de 377.

Les autorités sanitaires enregistrent par ailleurs trois nouveaux décès.

D’autres détails suivront.

Articles similaires