Montréal
10:17 25 septembre 2020 | mise à jour le: 25 septembre 2020 à 16:01 temps de lecture: 3 minutes

Oratoire Saint-Joseph: messes annulées par crainte de rassemblements

Oratoire Saint-Joseph: messes annulées par crainte de rassemblements
Photo: Denis Beaumont/MétroL'Oratoire Saint-Joseph, dans le quartier Côte-des-Neiges.

Les messes de l’Oratoire Saint-Joseph sont annulées cette fin de semaine, l’établissement religieux ne jugeant pas «sécuritaire» de limiter sa capacité d’accueil à 25 personnes, ce qui pourrait entraîner des rassemblements de fidèles à l’entrée de celui-ci.

Après que le gouvernement Legault ait annoncé le 3 août que les lieux publics intérieurs pouvaient désormais accueillir 250 personnes, l’Oratoire a mis en place plusieurs mesures pour faciliter le respect de la distanciation physique dans sa crypte et sa basilique, qui peuvent respectivement accueillir près de 1000 et 2000 citoyens en temps normal.

«La messe du dimanche, traditionnellement, c’est la messe la plus importante. Donc, c’est certain que quand on a eu l’autorisation d’ouvrir en respect des mesures sanitaires, on a mis en place plusieurs mesures pour pouvoir accueillir le plus de personnes possible tout en respectant les règles sanitaires», évoque à Métro le recteur de l’Oratoire Saint-Joseph, Claude Grou.

Le passage cette semaine de Montréal au palier orange – ou mode «alerte» – a toutefois fait passer à 25 la capacité maximale dans les lieux de culte, tout comme dans les salles de réception et les mariages, notamment. Devant une telle mesure, l’établissement n’avait d’autre choix que d’annuler les messes qui devaient avoir lieu ce samedi et dimanche, estime M. Grou.

«Avec les règles en place maintenant, c’était plus sécuritaire d’annuler la messe du dimanche», affirme-t-il. Claude Grou explique qu’il appréhende que si l’Oratoire Saint-Joseph limitait sa capacité à 25 personnes ce weekend, de nombreux fidèles se rassembleraient «devant la crypte», ce qui irait à l’encontre des règles sanitaires en vigueur.

«Pour les messes en semaine, on a à peu près ça, 24 ou 25 personnes [par messe], donc on peut les garder», précise-t-il toutefois.

Discussions en cours

Pour le moment, l’Oratoire Saint-Joseph ne prévoit pas annuler les prochaines messes dominicales, après celles de ce weekend. Actuellement, plusieurs groupes religieux, dont l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, sont en discussion avec le gouvernement Legault pour tenter de trouver un compromis.

À l’instar de plusieurs représentants religieux, Claude Grou questionne la décision de limiter à 25 personnes la capacité maximale des lieux de culte, tout en conservant le statu quo pour divers lieux publics, comme les salles de spectacles, les théâtres et les cinémas.

«Ce comité travaille très fort avec le gouvernement pour montrer que la situation dans les lieux de culte est similaire à celle dans les cinémas et les théâtres», ajoute M. Grou. Il souligne qu’à l’instar de ces lieux de divertissement, les personnes qui se réunissent dans un lieu de culte sont la plupart du temps assises et se déplacent peu.

«On espère que des clarifications soient apportées dès la semaine prochaine.» -Claude Grou, recteur de l’Oratoire Saint-Joseph

En séance du conseil municipal, lundi, plusieurs élus de l’opposition officielle, Ensemble Montréal, ont d’ailleurs questionné les nouvelles restrictions imposées aux lieux de culte par Québec. La directrice régionale de santé publique de Montréal, Mylène Drouin, a pour sa part soulevé le fait que des personnes ont parfois tendance à se rassembler après la prière, ce qui pourrait expliquer cette décision de Québec.

Articles similaires