Soutenez

Montréal met sur liste noire l’entreprise Beauregard Environnement après de mauvaises pratiques

BIG Un couvercle de puisard endommagé avenue Marcel-Faribault, dans le secteur Pointe-aux-Trembles de Montréal, le 21 février 2017.
L'entreprise est notamment accusée d'avoir transporté et déversé de manière clandestine des boues contaminées sur des terres agricoles. Photo: Ralph-Bonet Sanon/TC Media

La Ville de Montréal et son comité exécutif viennent de mettre sur liste noire des contrats publics deux entreprises et leurs dirigeants après une enquête révélant des «manœuvres frauduleuses et de malversations».

Il s’agit, selon le communiqué de la Ville de Montréal publié ce matin, de l’agriculteur Pascal Pesant (et son entreprise) et de Beauregard Environnement ltée dirigé par Michel Chalifoux.

Une enquête menée par le Bureau de l’inspecteur général (BIG) a démontré la culpabilité de ces entreprises, responsables «de manœuvres frauduleuses et de malversations liées à des contrats avec la Ville de Montréal». On parle notamment de transport et de déversement clandestin sur des terres agricoles de boues contaminées, collectées suite au nettoyage des regards d’égout et autres conduites de la ville.

En mai dernier, le BIG avait annulé 12 contrats liant l’entreprise Beauregard Environnement de Michel Chalifoux à la Ville de Montréal. Beauregard Environnement avait déjà écopé en 2016 d’une amende de 118 000$ pour avoir participé cinq ans plus tôt à un stratagème d’offres truquées.

« Nous mettons tout en œuvre pour garantir les meilleures pratiques afin de rendre optimale l’utilisation des budgets de la Ville. Il a été clairement établi que des manquements aux contrats ont été commis par les entreprises fautives. Nous ne pouvons pas tolérer de telles fautes professionnelles de la part d’entreprises avec lesquelles nous avons signé des contrats », déclare Jean-François Parenteau, responsable des services aux citoyens, de l’environnement, de l’approvisionnement, du matériel roulant et des relations gouvernementales au sein du comité exécutif dans un communiqué.

Ces entreprises deviennent dès aujourd’hui inadmissibles aux contrats publics et aux appels d’offres montréalais. Les sentences vont de 5 ans pour Beauregard Environnement Itée et Michel Chalifoux, à 3 ans pour les entreprises Pesant et Pascal Pesant. De plus, elles seront inscrites au Registre des personnes inadmissibles pour ces périodes, confirme la Ville de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.