Côte-des-Neiges & NDG
12:25 23 octobre 2020 | mise à jour le: 23 octobre 2020 à 12:48 temps de lecture: 3 minutes

Harcèlement: Sue Montgomery demande une injonction contre la Ville de Montréal

Harcèlement: Sue Montgomery demande une injonction contre la Ville de Montréal
Photo: Pablo Ortiz/MétroLa mairesse Sue Montgomery

La crise se poursuit dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce entre la mairesse et les autres élus de l’arrondissement. La mairesse Sue Montgomery a déposé aujourd’hui une demande d’injonction contre la Ville de Montréal. Elle veut empêcher les autres élus de communiquer avec les employés sans passer par elle.

La cause, une résolution proposée par l’élu Lionel Perez lors d’une séance du conseil d’arrondissement du 5 octobre. Cette résolution avait pour but de s’assurer que le directeur général de l’arrondissement, Stéphane Plante, puisse communiquer directement avec les conseillers sans passer par le cabinet de la mairesse ou l’en aviser par courriel. Le but était d’éviter que M. Plante subisse des représailles.

M. Plante avait déjà été suspendu plusieurs fois par la mairesse au cours de l’hiver parce qu’il refusait de prendre part à une réunion en présence de la chef de cabinet de la mairesse, Annalissa Harris. Mme Harris a été blâmée par le Contrôleur général de Montréal dans une affaire de harcèlement. Néanmoins Mme Montgomery refuse de la congédier.

Une résolution adoptée à la majorité, excepté le vote «contre» de Mme Montgomery. Celle-ci a décidé, le 9 octobre, d’exercer son droit de veto. La résolution sera une nouvelle fois adoptée lors d’une séance extraordinaire le 15 octobre, renversant le veto de la mairesse. Celle-ci se tourne donc vers les tribunaux.

Pour Sue Montgomery et son avocat, une telle résolution «isole» la mairesse, la neutralise «dans l’exercice de ses fonctions et pouvoirs». Cela change aussi «le statu quo» dans la mesure où elle permet une ingérence de la Ville de Montréal dans l’administration quotidienne de l’arrondissement. Sue Montgomery demande ainsi l’annulation de cette résolution puisque illégale selon elle, en vertu de la Loi sur les cités et villes.

Climat toxique dans l’arrondissement

Un climat de tension s’est installé dans l’arrondissement CDN-NDG depuis plusieurs mois entre les élus et la mairesse Montgomery.  Une enquête du contrôleur général Alain Bond a fait état d’un climat de travail toxique dans l’arrondissement. La chef de cabinet de Mme Montgomery, Annalisa Harris aurait notamment fait preuve de harcèlement psychologique auprès de certains employés.

Devant le refus d’obtempérer de la part de la mairesse, celle-ci avait été exclue du caucus de Projet Montréal et la Ville a déposé une plainte devant la Commission municipale du Québec en février.

Il y a quelques jours, la CMQ a émis de nouveaux reproches à l’encontre de la mairesse.

Articles similaires