Montréal
12:40 15 décembre 2020 | mise à jour le: 15 décembre 2020 à 17:48 temps de lecture: 4 minutes

Conseil municipal: Mylène Drouin répondra-t-elle aux questions des élus?

Conseil municipal: Mylène Drouin répondra-t-elle aux questions des élus?
Photo: Josie Desmarais/MétroLa directrice régionale de Santé publique de Montréal, Mylène Drouin.

L’opposition officielle a talonné mardi l’administration de Valérie Plante quant à la possibilité que la directrice régionale de santé publique de Montréal (DRSP), Mylène Drouin, réponde aux questions des élus du conseil municipal en début d’année 2021.

La demande, effectuée mardi avant-midi par le chef intérimaire d’Ensemble Montréal, Lionel Perez, s’inspire de l’exercice auquel s’est récemment livré le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda.

Ce dernier a pris part la semaine dernière à une commission parlementaire, réclamée par l’opposition, afin de répondre aux questions des élus de l’Assemblée nationale. Il a alors dévoilé, notamment, que la Santé publique n’avait pas recommandé la fermeture, cet automne, des musées et des salles à manger dans les zones rouges, comme Montréal. ll s’agissait en fait d’une décision politique.

Une question de transparence, selon l’opposition

Alors que la hausse des cas de COVID-19 à Montréal continue de préoccuper la Santé publique, M. Perez estime donc qu’il serait important que la Dre Mylène Drouin puisse répondre aux questions des élus montréalais concernant la crise sanitaire. Il a donc proposé que celle-ci prenne part à une plénière pendant la prochaine séance du conseil municipal, le 25 janvier 2021. L’élu souhaite d’ailleurs que celle-ci soit diffusée en ligne afin que les citoyens y aient accès, a-t-il indiqué à Métro mardi.

«Je suis d’avis qu’un tel exercice est nécessaire au nom de la transparence et de l’imputabilité des corps publics. Et ça nous permettrait en tant qu’élus d’avoir des réponses, entre autres, sur la coordination entre la DRSP et les services d’urgence de la Ville de Montréal», a évoqué l’élu d’opposition en séance du conseil municipal.

«Est-ce que la mairesse s’engage d’accepter que la Dre Drouin vienne répondre aux questions des élus municipaux lors d’une plénière pendant la prochaine séance du conseil municipal?», a-t-il ajouté.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, n’a pas écarté cette possibilité.

«On pourrait très bien évaluer cette situation-là. Je pense que ce serait à la Dre Drouin à décider», a répondu Mme Plante. Elle a alors rappelé que contrairement à M. Arruda, qui relève du gouvernement Legault à titre de sous-ministre adjoint à la Santé, le lien qui unit la mairesse à Mme Drouin «est bien différent». Il s’agit plutôt d’un travail de collaboration, a renchéri Mme Plante.

«Je pense que c’est important de faire une grande distinction», a ajouté la mairesse. Cette dernière a toutefois indiqué n’être «pas contre» la tenue d’une telle plénière, si Mme Drouin est d’accord à prendre part à cet exercice.

«On pourra continuer d’en discuter dans la nouvelle année.» – Valérie Plante, mairesse de Montréal

Le bilan s’alourdit

Appelée à réagi, la Santé publique de Montréal a indiqué que des élus municipaux ont déjà l’occasion de poser des questions à Mylène Drouin sur une base hebdomadaire, et ce, «depuis plusieurs mois».

«Chaque semaine, la directrice régionale de santé publique de Montréal a une rencontre dans le cadre de laquelle elle dresse un topo de la situation montréalaise et par la suite, elle répond aux questions des maires et mairesses de l’île, qui sont invités à y prendre part, de même que tous les députés de l’île», a indiqué à Métro le porte-parole du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Jean-Nicolas Aubé.

Ces rencontres se tiennent toutefois à huis clos et n’impliquent qu’une partie des élus municipaux, rappelle M. Perez, lorsque relancé par Métro. 

«Bien qu’il puisse y avoir des rencontres avec les maires chaque semaine, ce n’est pas avec tous les élus de Montréal; c’est seulement avec les maires. D’autant plus qu’on pense que c’est important que ça ait lieu dans le cadre d’un forum public», estime l’élu d’Ensemble Montréal.

Mardi, 540 nouveaux cas de COVID-19 se sont ajoutés au bilan de la métropole, qui fait état d’un total de 3725 décès à Montréal depuis le début de la pandémie. Ce sont par ailleurs 35 CHSLD et résidences privées pour aînés qui rapportent au moins un cas positif au coronavirus actuellement.

Articles similaires