Montréal
10:48 23 décembre 2020 | mise à jour le: 23 décembre 2020 à 16:35 temps de lecture: 4 minutes

Voyages dans le Sud: «Ça me préoccupe énormément», dit Valérie Plante

Voyages dans le Sud: «Ça me préoccupe énormément», dit Valérie Plante
Photo: Josie Desmarais/MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, est très préoccupée par les Québécois qui effectuent des voyages dans le Sud, malgré la pandémie.

«On parle beaucoup des gens qui sont partis en voyage. Je ne vous cacherai pas que ça me préoccupe énormément, le retour à l’aéroport de Montréal, qui est la porte d’entrée pour le Québec», a déclaré Mme Plante mercredi, en séance du comité exécutif, tout en rappelant que ça a été «très difficile pendant la première vague».

En mars, des employés de la Ville et de la Santé publique de Montréal s’étaient rendus à l’aéroport Montréal-Trudeau pour sensibiliser les voyageurs de retour dans la province à s’isoler de façon volontaire. Une période de quarantaine est depuis devenue obligatoire pour les voyageurs, sous peine d’écoper d’une amende pouvant atteindre 750 000$.

«J’aurais envie de dire que si nous connaissons des gens qui ont fait ce choix d’aller à l’extérieur du pays, il faut vraiment s’assurer que les règles seront respectées à leur retour. L’isolement de 14 jours est absolument nécessaire […] On ne doit lésiner sur aucun effort», a martelé la mairesse de Montréal.

Des cas positifs dans les avions

Selon des données publiques du gouvernement fédéral, plus de 30 vols internes et internationaux ayant au moins un cas confirmé de COVID-19 avaient une liaison à Montréal, et ce, uniquement depuis le début du mois de décembre. Il s’agissait notamment de vols en direction ou en provenance de Fort Lauderdale, en Floride, de Punta Cana et de Cancún.

Mardi, le premier du Québec, François Legault, a d’ailleurs de nouveau tenté de décourager les Québécois d’effectuer tout voyage non essentiel. Encore hier, la province a battu un triste record de nouvelles infections au coronavirus en 24 heures.

«Je nous appelle à une grande solidarité. Il faut nous responsabiliser et passer le message aux gens quand on a l’impression que c’est pris un peu plus à la légère. Il faut rappeler l’importance de suivre ces consignes [sanitaires].» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Valérie Plante a d’ailleurs nié avoir fait appel à la «délation» de la part des Montréalais. Questionnée par un journaliste la semaine dernière en marge d’une conférence de presse, Mme Plante a laissé entendre que les Montréalais devraient dénoncer leurs voisins s’ils constatent que ceux-ci tiennent un rassemblement illégal.

«J’ai été attristée la semaine dernière lorsque, dans les nouvelles, on m’a attribué un certain appel à la délation et à la dénonciation. Ceux qui me connaissent bien savent que depuis le début de cette crise, j’ai toujours fait appel à la solidarité des Montréalais et des Montréalaises, alors je nous invite à continuer en ce sens», a plutôt affirmé Mme Plante mercredi.

Stationnement gratuit un mois de plus au centre-ville

Mme Plante a par ailleurs profité de sa dernière allocution de l’année à la séance du comité exécutif pour annoncer un prolongement d’un mois de la gratuité du stationnement sur rue au centre-ville.

Le mois dernier, la Ville avait annoncé que les automobilistes pourraient occuper les places de stationnement sur rue gratuitement chaque soir de semaine et la fin de semaine, au centre-ville, jusqu’au 31 décembre. Cette gratuité s’étendra finalement jusqu’au 31 janvier 2021, du moins les vendredis soirs et la fin de semaine.

«On invite vraiment tous les Montréalais et les Montréalaises à venir fréquenter le centre-ville. Même si les magasins seront fermés à partir du 25 [décembre], étant donné que le centre-ville brille, que ce soit sur la rue Sainte-Catherine ou sur la Place des Festivals, il y a plusieurs œuvres d’art qui sont très belles», a indiqué Mme Plante. 

Du 25 décembre au 11 janvier, tous les commerces non essentiels devront fermer leur porte à Montréal, comme ailleurs au Québec. La mairesse espère ainsi que les commerces pourront bénéficier de cette prolongation de la gratuité du stationnement sur rue, après cette mise sur pause forcée de leurs activités.

«Ça fait partie des nombreux efforts de notre équipe pour soutenir non seulement le commerce de détail, mais plus largement, le centre-ville. On souhaite vraiment être prêts lorsque tout rouvrira», a dit Valérie Plante.

Articles similaires