Côte-des-Neiges & NDG
05:00 7 janvier 2021 | mise à jour le: 7 janvier 2021 à 16:09 temps de lecture: 5 minutes

Le campus de la montagne de l’Université de Montréal doublera sa superficie

Le campus de la montagne de l’Université de Montréal doublera sa superficie
Photo: Josie Desmarais/MétroL'Université de Montréal

Le campus de l’Université de Montréal et ses écoles affiliées, HEC Montréal et Polytechnique, devrait plus que doubler de superficie dans les prochaines années, selon son futur Plan directeur d’aménagement (PDA).

En effet, la superficie totale d’espaces de rassemblement, actuellement de 4,5 hectares, devrait être portée à près de 9,4 hectares. Plusieurs nouveaux espaces devraient être créés principalement dans le secteur institutionnel, en extension des bâtiments existants ou projetés.

L’Université désire mettre en oeuvre divers projets d’agrandissement au campus de la montagne afin de poursuivre de façon efficace sa mission d’enseignement et de recherche, peut-on lire dans le PDA.

«Malgré le développement du site MIL à Outremont, un important déficit d’espaces demeure et ne pourra être résorbé à même les pavillons existants», indique-t-on. Pour l’Université de Montréal, HEC et Polytechnique, ce déficit d’espace est évalué à long terme à 45 665 m² nets.

Par ailleurs, des modifications extérieures sont aussi prévues, comme l’aménagement d’un axe de vie du campus de 1,6 km traversant le campus d’est en ouest et la consolidation de la coulée verte.

Agrandissements sur des stationnements

En général, les agrandissements projetés se réaliseraient sur des espaces actuellement dédiés au stationnement adjacents à certains pavillons existants, ainsi que sur les toitures de certains pavillons. Cela mènerait à une réduction de près de 30 000 m² des aires de stationnement de surface, soit 51% de celles existantes.

Sauf pour une surface boisée située sur les propriétés de Polytechnique Montréal, l’ensemble des agrandissements prévus par l’Université de Montréal sont donc sans impact sur les espaces verts existants.

Par exemple, l’agrandissement du pavillon de la Faculté de musique serait réalisé à l’est du pavillon existant sur le stationnement de surface. Les stationnements seraient relocalisés en sous-sol de l’agrandissement.

D’ailleurs, le plan directeur propose également l’amélioration des parcours piétons et le renforcement de la place du vélo dans les déplacements au sein du campus. En effet, plus de 3,1 km de nouveaux trottoirs ou trottoirs élargis et plus de 4 km de pistes cyclables, bandes cyclables et voies partagées seront créés.

D’autres projets de l’Université

L’agrandissement et la consolidation des pavillons de Polytechnique Montréal sont aussi prévus, comme celui du pavillon J. Armand- Bombardier visant principalement à le lier au pavillon principal par un lien souterrain.

Un autre projet majeur d’agrandissement serait la construction souterraine du «Carrefour de l’Innovation et de l’entrepreneuriat». Une nouvelle entrée ainsi que des liens fonctionnels entre les bâtiments seraient réalisés.

Situé au sein de la coulée verte, à l’est du pavillon principal, le «pavillon de l’énergie durable et de l’économie circulaire» est un troisième projet d’agrandissement à Polytechnique Montréal. D’une hauteur de cinq étages, ce bâtiment pavillonnaire s’inscrirait dans la continuité du pavillon principal tout en ayant des caractéristiques distinctives.

Consultation publique

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) tiendra cet hiver une consultation publique sur le PDA de l’Université de Montréal.

Il sera question de la vision de l’Université pour le développement du campus, des principes d’aménagement, du potentiel d’agrandissement de plusieurs pavillons et des projets d’aménagement extérieurs.

En mars 2019, l’Université de Montréal a déposé à la Ville son projet de PDA pour le campus de la montagne.

Un mois après, la Ville a fait parvenir une lettre à l’université afin de convenir d’une démarche d’élaboration d’un cadre de gestion ayant pour objectif de prendre en charge l’évolution du site et des bâtiments du campus.

Puisque cela concerne un territoire situé dans le site patrimonial du Mont-Royal et parce qu’il propose des modifications au Plan d’urbanisme à l’égard des densités permises, le conseil municipal a mandaté l’OCPM pour la tenue d’une consultation publique lors de la séance du 14 décembre 2020.

Nouveau règlement

La Ville de Montréal a également adopté le «Règlement sur le développement, la conservation et l’aménagement du campus de la montagne de l’Université de Montréal et des écoles affiliées».

Celui-ci suspend et remplace des dispositions des règlements d’urbanisme des arrondissements. Il vise donc à permettre l’autorisation des projets d’agrandissement et d’aménagement extérieur à venir tout en préservant les secteurs de conservation et de mise en valeur écologique.

Il pourra ensuite être bonifié à la lumière du rapport de consultation publique qui devrait être publié ce printemps.

Articles similaires