Local
17:44 11 janvier 2021 | mise à jour le: 13 janvier 2021 à 10:32 temps de lecture: 2 minutes

Pas de quatrième voie à l’heure de pointe sur le pont Louis-Bisson

Pas de quatrième voie à l’heure de pointe sur le pont Louis-Bisson
Photo: François Lemieux/Métro Ouest-de-l'ÎleMis en service en 1975, le pont Louis-Bisson de l’A-13 enjambe la rivière des Prairies et relie l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro à Laval.

Interrompue avant la Fêtes, la «gestion dynamique» du trafic sur le pont Louis-Bisson entre Montréal et Laval sur l’A-13 ne sera pas rétablie, au moins jusqu’au 5 février. Québec juge que d’aménager une quatrième voie à l’heure de pointe est loin d’être nécessaire en raison d’une baisse du nombre de voitures sur les routes en contexte de pandémie.

«À moins qu’il y ait vraiment des changements soutenus, ça va rester comme ça. Avec les plus récentes mesures de confinement, les débits de circulation sont quand même plus bas. On va donc garder trois voies dans chaque direction comme c’était le cas pour les fins de semaine», indique le porte-parole du ministère des Transports du Québec (MTQ), Gilles Payer.

La «gestion dynamique» consiste à aménager à l’aide de glissière mobiles une quatrième voie dans le sens du trafic en heure de pointe afin de réduire la congestion. Pour une raison inconnue, la circulation en direction de Montréal a été ralentie lundi matin (11 janvier), sur le pont Louis-Bisson. Le MTQ affirme garder la situation à l’œil et pourrait réévaluer sa décision si les débits de circulation l’exigent.

«On a observé ce qui s’est passé lundi. On a des ingénieurs qui ont suivi ça de très près. S’il y avait du trafic intense demain, le lendemain et le surlendemain, alors là, il y aurait une évidence qui s’installerait. On va revoir la décision au besoin», souligne M. Payer.

Plus de 147 000 véhicules circulent quotidiennement sur le pont Louis Bisson, dont 5% de véhicules lourds.

Articles similaires