Montréal

Jade Raymond quitte Google, qui ferme ses studios de jeux vidéo

Jade Raymond, en 2019. Photo: Justin Sullivan/Getty Images

Le géant Google a annoncé la fermeture des deux studios jeux vidéo qui produisaient des contenus pour sa plateforme Stadia. L’un de ceux-ci était basé à Montréal. La productrice québécoise Jade Raymond, qui était à la tête de Stadia, a quitté l’entreprise dans la foulée de cette annonce.

Dans un billet de blogue publié lundi, le vice-président de Google Stadia, Phil Harrison, a expliqué que l’entreprise se tournerait vers des développeurs privés pour alimenter la plateforme en jeux.

«Nous y voyons une excellente occasion de collaborer avec des partenaires en quête d’une solution de jeu entièrement conçue à l’aide de l’infrastructure technique et des outils avancés de la plateforme Stadia. Nous croyons qu’il s’agit de la meilleure voie à suivre pour faire de Stadia une entreprise durable qui fera évoluer l’industrie.»

En 2019, Google Stadia avait ouvert deux studios pour produire ses propres jeux vidéo qui devaient être exclusifs à sa plateforme. Aucune production n’est finalement sorties de ses studios.

Coûts importants

Moins de deux ans après l’ouverture de ses studios, le géant semble avoir réalisé les coûts importants qu’engendrent de telles productions, qui peuvent nécessiter des investissements se chiffrant en centaines millions de dollars.

«Le cycle complet de conception de jeux de qualité supérieure nécessite de nombreuses années de travail et des investissements importants, et les coûts augmentent de façon exponentielle», peut-on lire dans le blogue.

Google Stadia avait embauché quelque 200 personnes pour ses studios. L’employeur assure que «la plupart» des salariés qui étaient en poste au moment de la décision se verront confier un nouveau poste dans l’entreprise «à la hauteur de leur talent».

Départ de Jade Raymond

La Québécoise Jade Raymond, devenue une vedette en raisons de ses réalisations antérieures, délaisse ainsi Google pour poursuivre «d’autres avenues professionnelles», a annoncé l’entreprise.

Mme Raymond avait accepté en 2019 le mandat de diriger les studios de Google Stadia à Montréal.

«Nous lui sommes très reconnaissants de sa contribution au sein de Stadia et lui souhaitons la meilleure des chances dans tout ce qu’elle entreprendra», a-t-on écrit.

Articles récents du même sujet