Montréal

Côte-Saint-Luc: le personnel d’écoles et de garderies sera vacciné

La directrice régionale de santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin. Photo: Josie Desmarais/Métro

Le personnel d’écoles et de garderies dans Côte-Saint-Luc et le quartier de Plamondon, où la présence de variants britanniques de la COVID-19 inquiète, pourra bénéficier de la vaccination en même temps que les parents d’élèves à partir de la semaine prochaine.

La Santé publique de Montréal a annoncé hier le lancement, dès lundi, d’un projet pilote de deux semaines dans ces secteurs, où se concentrent plus du quart des cas de nouveaux variants sur l’île de Montréal. L’initiative vise à vacciner les parents d’environ 12 000 enfants en garderie et d’élèves du primaire et du secondaire dans ces milieux.

Vendredi, la directrice régionale de santé publique de Montréal, Mylène Drouin, a confirmé que le personnel des garderies et des écoles concernées pourront aussi recevoir une dose du vaccin contre la COVID-19.

«Le vaccin sera disponible pour les parents des écoles ou des garderies des voisinages et pour le personnel scolaire en contact direct avec les enfants. Tous seront avisés par leur établissement scolaire pour la prise de rendez-vous», a-t-elle confirmé sur Twitter.

Soulagement

La Santé publique avait d’abord limité ce projet uniquement aux parents d’enfants en services de garde et d’élèves dans ces deux secteurs. Une situation qui avait semé des inquiétudes, notamment auprès de la Fédération du personnel de l’enseignement privé (FPEP-CSQ).

«C’est sûr que pour nous, c’est un soulagement», a réagi vendredi le président de la Fédération, Stéphane Lapointe, en entrevue à Métro. Il constate toutefois que l’inquiétude persiste parmi le personnel enseignant de ces deux secteurs.

«La meilleure assurance, ce serait de permettre l’enseignement à distance. C’est ce qu’on regarde avec la Santé publique», a-t-il ajouté.

Ce projet vise essentiellement à prévenir que les cas de variants dans ces deux quartiers se propagent ailleurs dans la métropole. Côte-Saint-Luc est d’ailleurs la zone à Montréal avec le plus haut taux de cas de COVID-19 pour 100 000 habitants, soit 471,5.

«En vaccinant par prévention dans les secteurs ciblés de Côte-Saint-Luc et de Côte-des-Neiges, où les variants sont prédominants, ce sera tout Montréal qui bénéficiera d’une meilleure protection face à la 3e vague», a indiqué Mme Drouin, vendredi.

La Santé publique de Montréal rapporte vendredi 317 nouveaux cas et cinq décès liés à la COVID-19 dans la métropole, au cours des 24 dernières heures.

Articles récents du même sujet