Montréal
17:07 23 mars 2021 | mise à jour le: 23 mars 2021 à 17:08 temps de lecture: 3 minutes

Griffintown: l’OCPM donne le feu vert pour une future école

Griffintown: l’OCPM donne le feu vert pour une future école
Photo: Mario Beauregard/MétroÀ Griffintown, les édifices à condos ont poussé comme des champignons, mais il n'y a toujours pas d'école.

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) donne son appui au projet d’école dans Griffintown, un secteur connu pour l’absence d’infrastructures collectives. L’organisme recommande toutefois que le projet mixte d’école, de logements et d’équipements collectifs soit plus vert et plus inclusif.

L’absence d’une école dans Griffintown – et la mauvaise planification du secteur dans son ensemble – a fait couler beaucoup d’encre dans la dernière décennie. Le rapport souligne d’ailleurs que ces équipements sont «attendus depuis longtemps par la communauté locale, et répondent à des besoins maintes fois exprimés», notamment démographiques.

Après avoir consulté la population au cours des derniers mois, l’OCPM a émis ses recommandations favorables mardi. Il conseille toutefois à la ville d’y inclure certains aménagements. D’après le rapport, le quartier se voudra plus vert et plus inclusif.

«Le projet mixte devrait répondre aux critères d’accessibilité universelle et que les logements réservés aux personnes à mobilité réduite soient adaptables en fonction de l’évolution de leurs limitations physiques» – extrait du rapport de l’OCPM

L’école devrait intégrer dans sa cour des aménagements «de sorte que la végétation y soit présente, cultivée et mise en valeur», peut-on lire dans le rapport. D’autres améliorations sont demandées comme une «surface végétale ou un matériau réfléchissant sur la partie du toit de l’école où sera implantée l’aire de jeux» ou «bonifier la conception actuelle du parc du Bassin-à-Bois et de la place des Arrimeurs afin d’y prévoir davantage de verdissement» entre autres.

Les abords de la future école, dont la première rentrée scolaire est prévue en 2023, seront plus sécuritaires puisque le rapport recommande d’apaiser la circulation par un aménagement des rues dans un rayon minimal de 1,6 kilomètre autour de l’école. Il est demandé que des parcours à la fois sécuritaires, conviviaux, verdoyants et propices à la socialisation, entre les parcs et les équipements collectifs du quartier soient aménagés.

Plus de sociabilisation

Enfin, beaucoup d’avis de la population allaient dans le sens de plus de sociabilisation du quartier. L’OCPM recommande que le «pavillon du parc du Bassin-à-Bois soit conçu de manière à renforcer la vie sociale en créant un espace susceptible de favoriser les rencontres et la socialisation». En effet, il est demandé à la ville de bonifier la programmation des loisirs et des équipements récréatifs et sportifs dans le secteur dans une perspective d’ensemble et ce pour toutes les générations.

Le rapport recommande aussi une amélioration de l’offre de transport public dans le quartier, car celle-ci est jugée «peu satisfaisante».

Le rapport est désormais entre les mains de la Ville.

Près d’une centaine de personnes ont participé aux consultations.

Articles similaires