Lachine & Dorval
13:34 24 mars 2021 | mise à jour le: 24 mars 2021 à 16:40 temps de lecture: 3 minutes

Résultats financiers: 2020 «à oublier» pour Aéroports de Montréal

Résultats financiers: 2020 «à oublier» pour Aéroports de Montréal
Photo: Josie Desmarais/MétroDes voyageurs à l'étage des arrivées à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Que ce soit au niveau de la fréquentation ou des résultats financiers, Aéroports de Montréal (ADM) enregistre des baisses drastiques en 2020. Ces impacts négatifs sont «directement reliés à la crise sanitaire mondiale associée à la COVID-19», constate le rapport financier publié mercredi.

La preuve qu’ADM souhaite «oublier cette année» se situe dans l’indicateur financier qu’elle utilise pour juger son activité et sa performance opérationnelle. Ses profits bruts se sont chiffrés à 40,8 M$, soit une diminution de pas moins de 88,5% par rapport à 2019.

«L’année 2020 est vraiment une année à oublier pour ADM et les résultats financiers de l’année en font foi» – Philippe Rainville, président-directeur général d’ADM

Financièrement, ADM n’a pu recueillir assez de recettes et accuse une «insuffisance de produits par rapport aux charges». Alors qu’en 2019, ADM avait engrangé plus de 707 M$, elle n’a pu recevoir que 282 M$ en 2020, soit une baisse de 60%.

Et même si ADM a réussi à réduire ses charges d’exploitations de 33% (les faisant passer de 236,9 M$ en 2019 à 158,6 M$ en 2020), l‘insuffisance de produits par rapport aux charges se chiffre à 234 M$. En 2019, ADM avait réussi à dégager un excédent de 97,8 M$.

«ADM a mis en œuvre des mesures significatives de réductions de frais d’exploitation notamment, ceux liés à la réduction des activités aéroportuaires et à la fermeture temporaire de certaines zones de l’aérogare» – Philippe Rainville, président-directeur général d’ADM

Sans surprise, le nombre de passagers qui ont fréquenté l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal est beaucoup plus faible qu’en 2019. ADM a enregistré 5,4 millions de passagers en 2020, ce qui représente une baisse de 73,2 % (20 M de passagers en 2019).

Le gouvernement fédéral avait fermé les frontières au courant du mois de mars 2020.

Une lueur d’espoir ?

Le président-directeur général d’ADM, Philippe Rainville, constate dans son rapport que les avancées réalisées au cours des dernières semaines dans la campagne de vaccination tant au Québec qu’à l’international apportent un peu plus d’optimisme quant à l’avenir.

«ADM continue de multiplier ses efforts de réduction de coûts, ce qui inclut la suspension abrupte de tous ses projets de développement, tout en se concentrant sur la poursuite de ses opérations aéroportuaires de façon sécuritaire» – Philippe Rainville, président-directeur général d’ADM

Toutefois, il rappelle que «la relance de l’industrie aérienne se fait attendre» et que «nous sommes encore loin d’être au bout de nos peines».

Articles similaires